lundi 23 novembre 2015

Chibi-news Trad: BEGIN-Umi no Koe (海の声), Atari Kôsuke, Kizuki Minami (Fr/Eng)

Quelques news d'artistes "neo-trad" que j'apprécie... dont un titre complètement coup de cœur par son contexte original.
Some news from "neo-trad" artists I like... among which a song particularly stricking with regard to its original background.

Atari Kôsuke (中 孝介) est un chanteur venu des îles d'Amami, et chante un mélange de pop et de Shima uta. Ses chansons ont notamment été utilisées dans des films et en ending de l'animé Bleach. Il  revient avec une ballade nostalgique composée en collaboration avec le duo d'Okinawa Kiroro : Me wo tojitemo (目をとじても).
A singer from Amami islands and who sings a mi of pop and Shima uta. His songs have been used in movies and as an ending for Bleach anime. He is back with a nostalgic ballad composed in collaboration with the Okinawa duet Kiroro.

 
Dans le même genre, je retrouve avec plaisir sa "voisine", la ravissante et excellente chanteuse
Kizuki Minami (城 南海) avec le titre Tsuki to tsuki (月と月), mis sur YouTube à l'occasion de la sortie de son 3e album Tôtoganashii (尊々加那志~トウトガナシ~) le 4 novembre 2015. Il s'agit de l'ending d'un drama de TV Tokyo, Suiyô-mystery 9 (水曜ミステリー9).
Depuis peu, elle participe à l'émission THE Karaoke Battle sur TV Tokyo, et l'a déjà remporté 8 fois.
Her song was released on YouTube the same day as the commercial release of her 3rd album Toutoganashii on Nov. 4th 2015. It's an ending of a TV Tokyo drama. Since a few months, she regularly partipates to the broadcast THE Karaoke Battle on the same channel, and won it already 8 times.

 

FR : 

Je conclue donc sur Umi no Koe (海の声), "la voix de la mer", qui est en fait une commande au célèbre groupe neo-trad d'Okinawa BEGIN dans le cadre d'une campagne de publicité pour l'opérateur téléphonique AU (prononcé à l'anglaise) !! Pas très glamour me direz-vous, et bien détrompez-vous : non seulement le titre a tout d'une chanson normale (et a été interprété en live par BEGIN depuis) mais surtout la campagne en question est remarquable par sa thématique et son humour.
En effet, elle suit les péripéties de 3 héros traditionnels japonais, les 3 "Tarô" en l'occurrence : Momotarô, déité trouvée dans une pêche ("momo") flottant sur une rivière par une vieille femme et à la force redoutable, Kintarô (inspiré d'un lieutenant du samurai et général impérial Minamoto no Yorimitsu autour de l'an 1000) qui a grandit en forêt et s'entraînait, dit-on, au sumo avec les ours, et enfin Urashimatarô, personnage qui inspira "Tortue géniale" (Kame Sennin en VO, Master Roshi en VE) dans Dragon Ball puisqu'il voyagea à dos de tortue géante jusqu'au Palais sous-marin Ryûjin pour avoir sauvé la princesse des océans et où il bénéficiait du don d'éternelle jeunesse, son âge véritable étant stocké dans une sorte de boîte de Pandore.
Ces 3 compères ici réunis vont notamment croiser la route d'héroïnes traditionnelles comme Kaguyahime, princesse du conte Le coupeur de bambous qui a récemment inspiré le studio Ghibli, ou Otohime qui n'est autre que la princesse sauvée par "Ura-chan" et à l'origine de la dynastie impériale japonaise. Récemment, ils ont aussi croisé la route d'Oni-chan, référence aux démons traditionnels à corne ("oni") et amateur de jeu de mots.
 

 
Dans la campagne publicitaire, Umi no koe est interprétée au sanshin, instrument typique d'Okinawa et cousin du shamisen, par l'acteur Kiritani Kenta (桐谷健太) dans la peau, évidemment, d'Ura-chan.
Les autres pubs se trouvent sur ce site d'AU.  
 

 
  

ENG:

I conclude on Umi no Koe (海の声), "Voice of the sea" which is in fact an order to the famous neo-trad Okinawa band BEGIN in purpose of an ad campaign of the telecom company AU (English pronounciation) !! Not very glamorous would you say, but you would be wrong : not only the song has all it takes to be a normal one (and has been performed in live by BEGIN since then), but also this campaign is especially noticeable regarding its theme and humour.
Indeed it deals with the adventures of 3 traditional heroes of Japan, here the 3 "Tarou": Momotarou, a deity found in a floating peach ("momo") on a river by an old woman and having an awesome strength, Kintarou (inspired from a lieutenant of the samurai and imperial general Minamoto no Yorimitsu around year 1000) who was raised in forest and trained in sumo with bears, and finally Urashimatarou, who inspired Dragon Ball's Master Roshi (Kame Sennin in OV) as he traveled on a giant turtle to the submarine palace Ryûjin in thank for saving the ocean's princess and where he was granted eternal youth, his true age being stocked in a kind of Pandora box.
These 3 buddies will in particular meet some traditional heroins too such as Kaguyahime, princess of the tale of the Bamboo cutter which recently inspired the studio Ghibli, and Otohime who is nobody else than the princess saved by "Ura-chan" and at the origin of the Japanese imperial dynasty. Recently they also met Oni-chan, reference to the traditional horned demons ("oni") and fond of wordplays.
 
In the CM campaign, Umi no koe is performed with a sanshin, typical instrument of Okinawa and cousin of the shamisen, by the actor Kiritani Kenta (桐谷健太) playing, of course, as Ura-chan.
The other ads can be found on this AU site.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire