lundi 8 février 2016

Chibi-News Japon: 400 ans d'art Rimpa x Animés x Super Mario (Fr/Eng)

Fin 2015, plusieurs expositions collaboratives ont eu lieu à l'occasion des 400 ans de la naissance du style Rimpa. A Kyoto, ville de naissance de cet art, on pouvait ainsi découvrir des tableaux de style Rimpa dédiées à différents animés au Musée du Manga, ainsi que des œuvres variées d'artistes contemporains à l'espace d'exposition du grand magasin Isetan à la gare de Kyoto, avec en point d'orgue un grand paravent consacré aux 30 ans de Super Mario Bros de Nintendo.

400 ans d'art Rimpa / 400 years of Rinpa art

Tradition x Animes x Super Mario !!


JMusic-Hits.com Rinpa x Museum Manga Kyoto : Tezuka-Phoenix

 Pochette "Rimpa": Phénix de Tezuka au Musée du Manga Kyoto
By the end of 2015, several collaborative exhibitions took place for the 400th anniversary of the Rinpa style. In Kyoto, birthplace of this art, we could discover some pictures in Rimpa style dedicated to different anime at the Manga Museum, as well as various contemporary artists in the exhibition room of the Isetan megastore in Kyoto station, with a parawind dedcated to the 30th anniversary of Nintendo's Super Mario Bros as the masterpiece.

JMusic-Hits.com Rinpa x Kennin-ji : Fuujin Raijin


1e Publication: 2016/02/08
Last updated / Dernière MàJ: 2017/12/30

Le style Rimpa (琳派), pour le dire avec mes propres mots, consiste essentiellement à mêler, sur un fond généralement en feuilles d'or ou d'argent, une composition délibérément parcellaire ("nuages flottants") avec un sujet mis en exergue grâce à des couleurs éclatantes et un dessin proche de la ligne claire chère à Hergé (1 couleur par délimitation, pas d'ombrage...) ce qui n'empêche pas de multiplier les délimitations d'arabesques au sein d'une rivière par exemple. Cela donne l'impression de voir les sujets flotter et sortir du tableau. Parfois, dans une des délimitations, on peut trouver un "effet mouillé" obtenu par irisation en intégrant différentes couleurs assez diluées l'une après l'autre (tarashikomi). L'art Rimpa peut aussi s'appliquer aux objets laqués, poteries, éventails...
L'utilisation de matériaux précieux, la ligne claire et l'accent sur le sujet sont les principales différences avec les autres formes de peintures traditionnelles japonaises que sont le Yamato-e (forme autochtone la plus ancienne, qui utilise le rendu des "nuages flottants" mais dont les scènes sont plus détaillées), l'Ecole Kanô (née 1 siècle plus tôt et qui introduisit l'utilisation à grande échelle de feuilles d'or, mais là encore avec des scènes assez détaillées), et l'Ukiyo-e (née en même temps que l'Ecole Rimpa, qui met l'accent sur un sujet mais sans métaux précieux et reproductible à grande échelle par la technique de l'estampe, car destiné au peuple).

JMusic-Hits.com Rimpa x Kourin : Red and white plum treeThe Rinpa style (琳派), to say with my own words, consists essentially in mixing, on a gold or silver-leaf background, a deliberately parcellar composition ("floating clouds") with a subject highlighted  thanks to bright colors and a drawing close to the "ligne claire" cheared by Hergé (1 color by delimitation, no shading...) which doesn't prevent from multiplying the areas of arabesques in a river for instance. This gives the impression that the subject are floating and exiting the painting. Sometimes in a delimitation we can see a "wet effect" obtained by irisation, by integrating one after the other different diluted colors (tarashikomi). Rinpa art can also be applied to lacked objects, potery, fans...
The use of precious materials, the ligne claire and the stress on the subject are the main différences with the other Japanese traditional painting forms which are the Yamato-e (oldest autochtone form, which uses the "floating clouds" but whose scenes are more detailed), the Kanou school (born one century before and which introduced the wide-scale use of gold leafs, yet here again with high-detailed scenes, and Ukiyo-e (born in the same time as Rinpa school and which highlights the subject but without precious materials and easily reproducible thanks to the engraving technique, because made for the common people).

JMusic-Hits.com Rinpa x Kourin : Folding screens with Iris
Et quand donc est né le style Rimpa ? Et bien vers 1615-1640, un certain Hon'ami Kôetsu, dessinateur descendant d'une prestigieuse famille de forgerons, fonde un atelier à Kyoto avec Tawaraya Sôtatsu, spécialiste de la feuille d'or, pour fournir un monastère bouddhiste. C'est à ce dernier que l'on doit l'une des œuvres Rimpa peut-être la plus copiée, les fameux paravents Fûjin Raijin-zu (風神雷神図), "Tracé (ou figuration) des dieux du vent et de la foudre", à la demande d'un temple bouddhiste de Kyoto, le Kennin-ji.
Ensuite, il faut attendre les alentours de 1700, toujours à Kyoto, pour voir une résurgence de ce style par les frères  Ogata Kôrin (1658–1716) et Ogata Kenzan (1663–1743). C'est d'ailleurs le 1er nommé qui va donner son nom à ce style ; en effet Rimpa ou Rinpa selon la transcription vient de la dernière syllabe de Kôrin et du voisement de "ha", "école". Kôrin reproduisit notamment le panneau Fûjin Raijin-zu (exposé à Tokyo) mais est surtout connu pour ses Paravents aux Iris, visible au Musée Nezu de Tokyo, ou encore le Prunier rouge et blanc, ci-dessus, dans lesquels il pousse à l'extrême l'abstraction et la mise en exergue des sujets. 
Puis il faut à nouveau attendre plus de 50 ans avant de voir la relève en la personne de Sakai Hôitsu, qui popularisa le terme "Rimpa". De fait, parler d'"Ecole" Rimpa est un contresens car il n'y a jamais vraiment eu de transmission de maître à élève. Aujourd'hui encore, les quelques artistes Rimpa oeuvrent en autodidactes, par reproduction et personnalisation du style de leurs prédécesseurs, à l'image de Yamamoto Tarô (山本太郎), l'auteur des paravents représentant Mario et Luigi en Fûjin et Raijin pour leurs 30 ans !  
JMusic-Hits.com Rinpa x Super Mario Bros
And so when was born the Rinpa style ? Well, around 1615-1640 some Hon'ami Kouetsu, a drawer descendant of a prestigious swordsmith family, hold a workshop in Kyoto with Tawaraya Soutatsu, specialist of the gold leaf, to furnish a bouddhist monastery. The last one produced then probably the most copied Rinpa piece, the famous  Fuujin Raijin-zu (風神雷神図) folding screens, "Drawing (or figuration) of the wind and lightning gods", for a bouddhist temple in Kyoto, the Kennin-ji.
Then we must wait until around 1700, still in Kyoto, to see a rebirth of this style by the Ogata Kourin (1658–1716) and Ogata Kenzan (1663–1743) brothers. It is by the way the 1st one who will leave his name to the style ; indeed Rinpa or Rimpa depending on the transcription, comes from the last syllable of Kourin and the deformation of "ha", "school". He notably reproduced the , Fuujin Raijin-zu (exposed in Tokyo) but is mostly known for his 2 "Folding screens with Iris", which can be seen in Nezu Museum in Tokyo) or the "Red and white plum tree", above, in which he pushes to an extremity the abstraction and highlight of the subjects.
Then we must once again wait for more than 50 years to see a renewal with Sakai Hôitsu, who popularized the word "Rinpa". As a matter of fact, speaking of Rinpa "school" is a countersens because there has nearly never been master-student transmission. Today, the few Rinpa artists still work as autodidacts, by reproducing and personalization of their predescessors, like do Yamamoto Tarô (山本太郎), the autor of the folding screens representing Mario and Luigi as Fuujin and Raijin for their 30 years !

JMusic-Hits.com Rinpa xMuseum Manga Kyoto: Tezuka-Leo King
 Support pour smartphone "Rimpa": Roi Leo de Tezuka au Musée du Manga Kyoto
Concernant le Musée du Manga, l'exposition s'intitulait "Rimp-A'nimation" et présentait différents personnages de dessins-animés de Tezuka Osamu (le Phénix, Princesse Saphir, le Roi Leo...) ou plus récents (Charlotte, le Fruit de la Grisaia...).  
At the Manga Museum, the exhibition was entitled "Rimp-A'nimation" and featured several anime characters from Tezuka Osamu (Phoenix, King Leo, Princess Knight...) or more recent (Charlotte, The Fruit of Grisaia...).
JMusic-Hits.com Rimpa x Museum Manga Kyoto
Images non légendées issues de tracts promotionnels. Pictures without caption are from promotional pamphlets.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire