jeudi 24 août 2017

Makenaide (負けないで) - Fr

Alors qu'après l'éclatement d'une bulle spéculative et foncière le Japon s'enfonce dans la récession de la "Décennie Perdue", ZARD connaît son 1er gros succès en 1993 avec une chanson d'encouragement qui va accompagner les salarymen durant leurs longues heures sups'. Une chanson qui prendra un sens plus dramatique une douzaine d'années plus tard pour la chanteuse Sakai Izumi...

Makenaide (負けないで)

Lutte sans fin



1e publication : 24/08/2017
Dernière MaJ: 09/09/2017


Histoire


ZARD, le projet de la chanteuse Sakai Izumi, débute son aventure en 1991, à la fin de ce que les Japonais appellent la "Bubble Jidai", une période de bulle spéculative sur les actions et le foncier à la fin des 80s, un terme que l'on pourrait comparer aux "Années Fric" en France. S'ouvre alors la "Décennie Perdue", 失われた十年 - Ushinawareta Juunen, (voire les "2 décennies perdues" pour certains), avec ses fermetures et un prix du foncier en baisse constante minant le pouvoir d'achat des ménages et le mythe japonais de l'emploi à vie. Sakai Izumi écrit les paroles de Makenaide, son 6e single qui sort le 27 janvier 1993, pour encourager les jeunes à étudier plus et à passer les concours d'embauche, et pour tous ces salarymen (les femmes sont encore largement cantonnées à la maison) qui travaillent toujours plus pour... éviter de gagner moins. Ces jeunes sont particulièrement en difficulté puisqu'ils appartiennent à la génération du 2e baby-boom japonais (団塊ジュニア: "Dankai Junior"), enfants des 1ers baby-boomers d'après-guerre, donc plus nombreux pour moins de place.
Et l'accueil dépasse ses intentions puisque c'est son 1er titre n°1 du Top Oricon hebdo, qui se vend à plus de 1.6 millions d'exemplaires ! En fait, avec ses paroles assez générales, tout le monde peut se reconnaître un peu dans la chanson. Elle est ainsi rapidement choisie pour accompagner l'émission 24-Hour TV, sorte de Téléthon japonais destiné à différentes associations (maladies, handicap...), qui la réutilise régulièrement depuis. L'album Yureru Omoi qui sort la même année se classe lui aussi 1er en dépassant les 2 millions d'unités et marque le début de la légende ZARD.


La musique est composée par le célèbre Oda Tetsurô, qui a déjà plusieurs hits à son actif, comme le générique de l'animé Chibi Maruko-chan... pour lequel Sakai avait passé une audition (infructueuse) ! Dans son Best of des 15 ans de carrière, elle explique qu'elle avait envie de changer des chansons d'amour qu'elle faisait jusque-là et qu'à l'écoute de la mélodie de Oda, elle a rapidement eu l'image d'une chanson d'encouragement. Elle prit particulièrement du plaisir à l'écrire et la finit d'une traite.

A partir de 2006, Sakai Izumi, qui est désormais une des chanteuses les plus célèbres du Japon, est atteinte d'un cancer à métastases. Fidèle à son 1er hit, elle refuse de se laisser abattre et poursuit la préparation de son prochain album durant ses hospitalisations. Il lui arrive également de chanter Makenaide à ses voisins de chambre pour les encourager. Malheureusement, elle meurt durant son traitement, sans pour autant avoir été vaincue par son cancer: elle décédera après une chute d'escalier.😢 Ce morceau est alors élue meilleure chanson de l'artiste dans un sondage Oricon.

Vidéo-clip

Dans la 1e vidéo de cette playlist, un extrait officiel à partir de 3min36s. Le clip est assez simple, comme la plupart de ceux de ZARD: la chanteuse interprète la chanson sur un plateau télé bardé de projecteurs multicolores, vestiges de la décennie précédente. Bien qu'ayant connu une brève carrière de mannequin, Sakai Izumi porte là aussi une tenue assez sobre et décontractée, à la mode américaine d'alors (cf. les diverses photos de cet article).
D'autres versions suivent, dont une... coréenne (cf. Interprètes notables).



Paroles et romaji

Source : M-On TV Million Hits


ふとした瞬間に 視線がぶつかる
Futoshita shunkan ni, shisen ga butsukaru
幸運*のときめき 覚えているでしょ
Shiawase no tokimeki, oboeteiru desho
パステルカラーの季節**に恋した
Pastel color no kisetsu ni koishita
あの日のように 輝いてる あなたでいてね
Ano hi no you ni kagayaiteru anata de ite ne.

負けないで もう少し 最後まで 走り抜けて
Makenaide, mou sukoshi, saigo made hashirinukete !
どんなに 離れてても 心は そばにいるわ
Donna ni hanaretetemo, kokoro wa soba ni iru wa.
追いかけて 遥かな夢を
Oikakete, haruka na yume wo.

何が起きたって ヘッチャラな顔して
Nani ga okitatte, hechara na kao shite
どうにかなるサ***と おどけてみせるの
Dou ni ka naru SA to, odokete miseru no
”今宵は私と一緒に踊りましょ”
"Koyoi wa watakushi to issho ni odorimasho"
今も そんなあなたが好きよ 忘れないで
Ima mo sonna anata ga suki yo, wasurenaide !

負けないで ほらそこに ゴールは近づいてる
Makenaide ! Hora, soko ni goal wa chikazuiteru
どんなに 離れてても 心は そばにいるわ
Donna ni hanaretetemo kokoro wa soba ni iru wa
感じてね 見つめる瞳****
Kanjite ne, mitsumeru hitomi...

(Pont musical)

負けないで もう少し 最後まで 走り抜けて
Makenaide, mou sukoshi, saigo made hashirinukete !
どんなに 離れてても 心は そばにいるわ
Donna ni hanaretetemo, kokoro wa soba ni iru wa.
追いかけて 遥かな夢を
Oikakete, haruka na yume wo.

負けないで ほらそこに ゴールは近づいてる
Makenaide ! Hora, soko ni goal wa chikazuiteru
どんなに 離れてても 心は そばにいるわ
Donna ni hanaretetemo kokoro wa soba ni iru wa
感じてね 見つめる瞳
Kanjite ne, mitsumeru hitomi...

Traduction personnelle

Nos regards se croisent un instant par hasard ;
Les palpitations du bonheur, tu t'en souviens, n'est-ce pas.
Je suis tombé amoureuse de toi à cette époque** couleur pastel.
Cette personne rayonnante comme ces jours-là, est toujours en toi, n'est-ce pas.

Ne te laisse pas abattre ! Encore un peu, jusqu'au bout, cours à perdre haleine !
Peu importe la distance, mon cœur est toujours près de toi.
Va, poursuis ton rêve lointain.

Quoiqu'il arrivât, tu affichais un air impassible:
"Qui vivra verra", et lançait en faisant le pitre:
"Et si vous m'accordiez une danse ce soir ?"
Aujourd'hui encore, c'est ce toi-là que j'aime, ne l'oublie pas !

Ne te laisse pas abattre ! Holà regarde, tu te rapproches du but !
Peu importe la distance, mon cœur est toujours près de toi.
Ne ressens-tu point mon regard attendri ?

(Pont musical)

Ne te laisse pas abattre ! Encore un peu, jusqu'au bout, cours à perdre haleine !
Peu importe la distance, mon cœur est toujours près de toi.
Va, poursuis ton rêve lointain.

Ne te laisse pas abattre ! Holà, regarde : tu te rapproches du but !
Peu importe la distance, mon cœur est toujours près de toi.
Ne ressens-tu point mon regard attendri ?...

Notes d'interprétation

Makenaide signifie bien sûr "ne perd pas" mais est souvent traduit en "n'abandonne pas", dans la mesure où l'on ne contrôle pas seul l'issue d'un match. Cependant l'expression "ne te laisse pas abattre" me paraît incroyablement plus adéquate car au fond abandonner n'est-ce pas une forme de défaite ? Et quand bien même, le plus important n'est-il pas de se relever pour tenter autre chose ? Ne pas se laisser abattre prend ainsi également le sens de se relever des événements imprévus, des catastrophes qui frappent régulièrement le Japon. Comme disait La Fontaine, si le roseau paraît faible, il plie mais ne rompt pas dans la tempête 😉...

幸運: se prononce normalement kôun et signifie "bonne fortune", shiawase étant le bonheur dans un sens plus général.
** kisetsu signifie "saison", mais il me semble que époque passe mieux ici.
***サ, Sa ! : "bon !, allez ! sur ce..." interjection quand on a longtemps réfléchit ou attendu et qu'on se met en mouvement, qu'on sache se que l'on va faire ou pas, ou encore en réponse à une question qu'on se pose soi-même (sa~...). Les 2 peuvent s'appliquer à la chanson (Dou ni ka naru: "qui vivra verra" ou "on verra bien"...).
****littéralement: "Ressent ces prunelles qui te couvent du regard", mais ça fait un peu stalker en français, non ? Donc j'ai essayé d'adoucir ^^'

Anecdotes, Postérité


Avec 3min46s, Makenaide est le plus court des singles de ZARD.
La partie du refrain 「走り抜けて」, hashirinukete : "cours à perdre haleine", était initialement 「あきらめないで」, akiramenaide: "n'abandonne pas". Le changement rend le tout moins redondant avec "makenaide" et donne plus d'allant, de mouvement au message.

C'est le dernier titre interprété en live TV que ZARD fit en tant que groupe (sur le plateau de Music Station en février 1993), Sakai Izumi s'émancipant des musiciens de soutien que sa Major lui avait choisi.

Makenaide sert d'ending au drama Shiratori Reiko de gozaimasu! pour lequel ZARD chante aussi Kitto Wasurenai.
La chanson est reprise par la seiyuu (doubleuse) et chanteuse Katô Emily (加藤 英美里) en ending du 12e épisode de l'animé humoristique Lucky Star, sorti l'année du décès de Sakai Izumi.
Plusieurs autres émissions et publicités l'utiliseront jusque dans les années 2010s, comme lors du grand tsunami de Fukushima en 2011 par exemple.
En 2014, elle est arrivée 1ere sur un grand sondage sur 6000 Japonais des chansons "genki", qui font du bien. Lors des émissions spéciales Ultra FES 2015 et 2016, Makenaide était 40e des chansons genki que les Japonais souhaitent transmettre au monde et 9e des chansons ayant le plus marqué le Japon !

De fait, Makenaide symbolise une période historique du Japon, le début de la grande stagnation-déflation qui a ébranlé son modèle économique et social jusque dans les années 2000, et marque en même temps le début de la gloire pour l'une des plus grandes chanteuses japonaises, pourtant loin d'être une pop-star médiatique. A n'en pas douter, cette chanson pop-rock mid-tempo aura aussi influencé une grande part de la scène J-Music puisque ce style est devenu un courant majeur de la J-Pop encore à ce jour malgré la concurrence de la teen-pop des Idols depuis les années 2000s et de la pop-music RnB des années 2010s.

Chansons similaires

Makenaide est bien évidemment à rapprocher du plus gros tube japonais de tous les temps... Non, pas "PPAP" ^^' , mais Ue wo muite arukô de Sakamoto Kyû (1961), plus connue sous le titre de Sukiyaki en Occident. Cette dernière reste un peu plus douce-amère dans sa thématique. Si Makenaide encourage une personne en plein effort, Sukiyaki s'adresserait plus à quelqu'un qui a perdu sa bataille, pour le consoler et le relever. Il faut aussi citer Tomorrow de Okamoto Mayo qui appartient à la même "Décennie Perdue" (1995) ou encore Nando demo de Dreams Come True (2005).

Interprètes notables

Liens affiliés CDJapan. Merci d'autoriser les cookies si vous avez apprécié l'article m(_ _)m.


1993/07: 1er gros succès de ZARD, vendu à plus de 2 millions d'unités ; inclus Makenaide (drama Shiratori Reiko de gozaimasu!)Yureru OmoiIn my arms tonight (drama Gakkô ga abunai)...
2016/02: Best of sorti pour le 25e anniversaire des débuts de ZARD; inclus les hits précédemment cités et Glorious Mind, son single posthume générique de Détective ConanDon't you see (Dragon Ball GT et OAV de Yawara)...

FLASHBACK-Million Hits Cover On TV / V.A.
Vonda Shepard: la chanteuse attitrée de la série américaine Ally McBeal avait été invitée à la chanter pour un étrange concept de compilation de reprises en anglais de hits de dramas japonais sous le titre "Don't give up on us", en 2003 et a priori épuisé.

Jeon Hye-jin (전혜진) la reprend en coréen en 2004 pour le drama Sharp (반올림) sous le titre Jijima (지지마).

Melodies / Tetsuro Oda
Tetsuro Oda (織田哲郎): le compositeur de la musique reprend la chanson en 2006 dans une compilation de ses travaux, avec une version plus orchestrale.


Elle fut aussi interprétée sur scène par de très nombreux artistes comme la chanteuse d'Enka Ikkawa Yukino (市川由紀乃 )...

Liens

Sources: wikipedia JP, reportages TV...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire