vendredi 18 septembre 2015

Odoru Pompokorin - おどる ポンポコリン (Fr)

One Piece, Naruto et Dragon Ball distancés par une gamine ! Voici celle à qui j'emprunte un bout de pseudo : Chibi Maruko-chan (ちびまる子ちゃん) qui fête cette année ses 25 ans de télé et plus de 1000 épisodes, avec son générique culte repris par de multiples artistes (B.B.Queens, E-Girls, Golden Bombers...) ^^ !!

Odoru Pompokorin

Jeunesse éternelle


Histoire

Vous ne connaissez pas la petite Maruko-chan ??? Mais elle est presque aussi célèbre que Doraemon, voyons ! Doraemon ? Ah... En effet ces animés ne sont jamais arrivés sur les grandes chaînes en France. Sans doute trop "tranche de vie japonaise" à l'époque, et trop "vieux" aujourd'hui. Pourtant on les croise régulièrement ici : pubs télés, ramen, bonbons... Et les artistes se bousculent pour chanter pour eux, synonyme de reconnaissance et de succès !
Chibi Maruko-chan est à la base un manga d'inspiration autobiographique de Sakura Momoko (さくら ももこ) qui est donc également le vrai nom de l'héroïne, paru dans Ribon mascot comics à partir de 1986. C'est un pur "tranche de vie" comme on dit aujourd'hui, où seule l'imagination de l'éternellement jeune (9 ans) Maruko offre parfois un peu de merveilleux. D'ailleurs sa relation privilégiée avec son "Ojii-chan" (pépé), tout aussi imaginatif qu'elle, me fait parfois penser à la BD américaine Calvin & Hobbes, en plus mignon, dont on retrouve aussi le graphisme simple. Son succès tient donc surtout à l'aspect comique, amené par une héroïne rêveuse, naïve mais quelque peu espiègle et capricieuse aussi, par les caractères caricaturaux de ses camarades, et par un narrateur maniant une certaine ironie qui permet aux adultes de s'y retrouver aussi. Il faut enfin saluer la performance vocale de la doubleuse Tarako qui me rappelle ici un peu Hayashibara Megumi (Lina dans Slayers...) et qui a joué dans plusieurs films de Miyazaki Hayao, et des séries animées comme Noir, Patlabor, Inuyasha, Hunter x Hunter...
L'animé, par Nippon animation, tient sur 2 séries, une commencée en 1990 de 142 épisodes et la 2e toujours en cours depuis 1995, à bientôt 1000 épisodes, et ça reprend le graphisme simple mais efficace du manga. En général, un épisode raconte 2 histoires indépendantes.
A la base, et comme souvent à l'époque, la production n'a pas cherché de grand nom pour les génériques, ni à placer de futures stars marketées comme c'est souvent le cas aujourd'hui, dans les shonen cités par exemple. L'animé n'avait de toute façon pas vocation à être un tel phénomène : ni pouvoirs surnaturels, ni intrigues, ni sex appeal. L'opening, qui n'a pas varié de toute la saison 1, et que j'aime beaucoup aussi, est ainsi chanté par  Seki Yumiko (関 ゆみ子) : Yume ippai (ゆめ いっぱい) - Plein de rêves. Le 1er ending est donc Odoru Pompokorin, un "simple" ending donc, même pas prévu pour durer toute la saison 1, dont les paroles sont écrites par Sakura Momoko elle-même et chanté par un groupe monté pour l'occasion, les B.B.クィーンズ (B.B. Queens).
Et pourtant le succès est fulgurant : le single atteint le n°1 de l'Oricon en 1990 et se vend à près de 2 millions d'exemplaires ! Lors de la saison 2, il a l'honneur de revenir en tant qu'opening cette fois, notamment chantées à nouveau par les B.B.クィーンズ (ci-dessous). Un indice dans cette réussite, en plus de l'animé lui-même : à la composition, on retrouvait un "hit-maker" de l'époque, Oda Tetsurô (織田 哲郎) !
Sakura Momoko est décédée le 15 août 2018 à 53 ans d'un cancer du sein. L'annonce, largement reprise dans les médias, ne fut faite que le 27 pour respecter l'intimité de la famille lors des funérailles.

Vidéos-clips

Dans la Playlist ci-dessous, vous pourrez retrouver les principales versions du générique, par les B.B.Queens, les E-Girls ou encore les Golden Bombers (cf. Interprètes notables), en live ou en dessin-animé !


Paroles et romaji

Source: anime sur Animax, clips

(Partie tie-up)
なんでもかんでも みんな
Nandemo kandemo minna
おどりを おどっているよ
Odori wo odotteiru yo
おなべの中から ボワっと
Onabe no naka kara, BOWAtto !
インチキおじちゃん 登場 (Oh ye!)
INCHIKI ojichan tôjô

いつだって(チャチャ)わすれない
Itsudatte (clap-clap) wasurenai
エジソンは(チャチャ)えらい人
Edison wa (clap-clap) erai hito
そんなの常識 タッタタラリラ
Sonna no jôshiki ! Tattata-rarira

ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ x2
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa x2
ピーヒャラ ピーヒャラ おへそがちらり
Pîhyara Pîhyara ! Oheso ga chirari
タッタタラリラ
Tattata-rarira
ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa
ピーヒャラ ピーヒャラ おどるポンポコリン
Pîhyara Pîhyara ! Odoru Pompokorin
ピーヒャラピー お腹がへったよー (yeh)
Pîhyarapî ! O-naka ga hetta yoo

ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa
ピーヒャラ ピーヒャラ おどるポンポコリン
Pîhyara Pîhyara ! Odoru Pompokorin
ピーヒャラピー お腹がへったよー
Pîhyarapî ! Onaka ga hetta yooooo

(Suite partie single)
あの子も この子も みんな
Ano ko mo, kono ko mo, minna
いそいで歩いているよ (Baby !)
Isoide aruiteiru yo (Baby !)
でんしんばしらの かげから
Denshinbashira no kage kara
お笑い芸人 登場 (yeh)
O-warai geinin tôjô

いつだって迷わない
Itsudatte (clap-clap) mayowanai
キヨスクは駅の中
Kiosque wa (clap-clap) eki no naka
そんなの有名 タッタタラリラ
Sonna no yûmei ! Tattata-rarira

ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ x2
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa x2
ピーヒャラ ピーヒャラ ニンジンいらない
Pîhyara Pîhyara ! Ninjin iranai
タッタタラリラ
Tattata-rarira
ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa
ピーヒャラ ピーヒャラ おどるポンポコリン
Pîhyara Pîhyara ! Odoru Pompokorin
ピーヒャラピー ブタのブータロー (yeh)
Pîhyarapî ! Buta no Bûtarô

いつだって(チャチャ)わすれない
Itsudatte (clap-clap) wasurenai
エジソンは(チャチャ)えらい人 (That' right !)
Edison wa (clap-clap) erai hito (That's right !)
そんなの常識 タッタタラリラ
Sonna no jôshiki ! Tattata-rarira

ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ x2
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa x2
ピーヒャラ ピーヒャラ おへそがちらり
Pîhyara Pîhyara ! Oheso ga chirari
タッタタラリラ
Tattata-rarira
ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa
ピーヒャラ ピーヒャラ おどるポンポコリン
Pîhyara Pîhyara ! Odoru Pompokorin
ピーヒャラピー お腹がへったよー
Pîhyarapî ! Onaka ga hetta yoo

ピーヒャラ ピーヒャラ パッパパラパ
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa
ピーヒャラ ピーヒャラ おどるポンポコリン
Pîhyara Pîhyara ! Odoru Pompokorin
ピーヒャラピー お腹がへったよー
Pîhyarapî ! Onaka ga hetta yoo

Traduction personnelle

Tout le monde sans exception*
entre dans la danse !
Surgissant du nabe, pouf,
un génie farceur** apparaît

N'oubliez (clap-clap) jamais :
Edison était (clap-clap) un personnage remarquable.
Mais tout le monde sait ça ! Tattata-lalila

Pîhyara Pîhyara Pappapa-lapa x2
Pîhyara Pîhyara ! On aperçoit mon nombril
Tattata-lalila
Pîhyara Pîhyara Pappapa-lapa
Pîhyara Pîhyara ! Dansons la Pompokorin***
Pîhyarapî ! J'ai le ventre vide !

Pîhyara Pîhyara Pappapa-lapa
Pîhyara Pîhyara Dansons la Pompokorin
Pîhyarapî J'ai le ventre vide !

(Suite partie single)
Cet enfant, et celui-là aussi, tous,
Marchent d'un bon pas. (Baby !)****
De l'ombre d'un poteau électrique,
Un comique apparaît !

Ne vous perdez (clap-clap) jamais:
Le kiosque se trouve (clap-clap) dans la gare.
C'est bien connu ! Tattata-rarira

Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa x2
Pîhyara Pîhyara ! J'veux pas de carottes !
Tattata-rarira
Pîhyara Pîhyara Pappapa-rapa
Pîhyara Pîhyara ! Odoru Pompokorin
Pîhyarapî ! Bûtarô le cochon***** !

N'oubliez (clap-clap) jamais :
Edison était (clap-clap) un personnage remarquable. (That' right !)
Mais tout le monde sait ça ! Tattata-lalila

Pîhyara Pîhyara Pappapa-lapa x2
Pîhyara Pîhyara ! On aperçoit mon nombril
Tattata-lalila
Pîhyara Pîhyara Pappapa-lapa
Pîhyara Pîhyara ! Dansons la Pompokorin
Pîhyarapî ! J'ai le ventre vide !

Pîhyara Pîhyara Pappapa-lapa
Pîhyara Pîhyara ! Dansons la Pompokorin
Pîhyarapî ! J'ai le ventre vide !


Les E-girls et Ohara Sakurako (au centre) interprétant Odoru Pompokorin au Kôhaku 2015 sur la NHK.

Notes d'interprétations :

*  なんでもかんでも est une expression équivalente à "tout (emporter/voler) sauf les murs" ou "racler l'assiette" dans un contexte de repas par ex.
** Oji-chan se traduit normalement par "oncle" ou désigne un proche d'un âge similaire à celui du père. Mais j'ai choisi de traduire par génie, vu le parallèle avec la lampe magique, et vu son aspect dans le 1er générique.
*** Pompokorin : si ça vous rappelle "Pompoko", le film d'animation Ghibli avec ses tanukis dodus, ce n'est pas forcément un hasard. "Naka Pompokorin" est un équivalent de "petit bidon" en français pour parler du ventre rebondi des enfants. On trouve aussi les romaji alternatifs suivants : Ponpokorin et Pompokolin.
**** Baby ! interjection préférée de Hanawa, le dandy de la classe, quand il s'adresse aux filles.😘
***** Buu-Tarô est un autre camarade de classe, au nez retroussé et qui ponctue régulièrement ses phrases d'un "Buu !" tel un petit cochon ("buta" en japonais). 😉

- Le nabe (o-nabe en forme polie) est un ustensile de type chaudron, marmite, poêlon... dans lequel on prépare des plats à bouillon comme le shabu-shabu (un mix entre le pot-au-feu et la fondue bourguignonne) ; par extension ça désigne aussi le bouillon et ce type de cuisine.
- Pour savoir pourquoi on parle d'Edison, il vous faudra attendre presque la fin de la saison 1. Vous verrez que même la famille de Maruko se posait la question ^^ !


Anecdotes, Postérité


Le groupe B.B. Queens fut créé exprès pour cette chanson par la Major Being. C'est en passant une audition pour ce groupe que la célèbre Sakai Izumi, la chanteuse derrière ZARD, dans un registre plus sérieux, sera repérée !

Comme on peut le voir dans la playlist précédente et surtout dans la section suivante, le générique sera ensuite repris par de nombreux artistes jusque dans les années 2010s !

Plus près de nous, les 1ers génériques de Yôkai Watch, sorte de Pokémon folklorique, ont connu le même succès inattendu, porté par la folie Yôkai Watch chez les enfants : "Geragerapo no uta" du trio informel King Cream-Soda et "Yôkai taisô daiichi" du boy-and-girls band Dream5. Dans les 2 cas, il s'agit aussi de chansons pop proches de comptines avec pas mal d'onomatopées, Geragerapo possédant en plus la même touche soul-rock que Odoru Pompokorin.


Interprètes notables

B.B.クィーンズ (présentation détaillée ici): le groupe formé en 1990 par la Major Being pour les besoins de la série . Ils réinterprèteront la chansons notamment pour les 25 ans de la parution papier (vidéo ci-dessus).
Cette version et l'originale sont dispos sur le même single de mai 2011:
Odoru Ponpokorin - Chibimaruko-chan Tanjo 25th Version - / B B QUEENS

Autres interprètes ayant été diffusés en tant que génériques :

ManaKana : Les jumelles Mikura, nées en 1986, l'ont interprété en 1998 (repris en 2000).

Kimura Kaela : la célèbre chanteuse anglo-japonaise J-pop/électro l'a repris en 2010, en plus "house" (album "5 years", Edition limitée, double disque de platine).



E-girls : Le girls band composé des groupes Dream, Flower et Happiness sur le modèle d'EXILE Tribe (danseuses et chanteuses séparées), l'a sorti en single en 2014, et sur l'album "E.G. Time".  Seules 16 membres ont participé au clip, dont les chanteuses Ami, Aya, Fujii Karen, et Washio Reina (dessinées dans le générique).
Ce ne fut pas leur meilleure vente single : "seulement" 5e de l'Oricon hebdo et 9e du +Billboard Japan Hot 100 ! Mais pour une reprise, c'est quand même très bien, et surtout ça reste très proche de l'original (voir le clip dans la playlist : Vidéos-clips)

Golden Bomber: le groupe de (air) Visual Kei pop-rock a repris le flambeau mi-2016. Il apparaît également dans le générique d'ouverture de l'anime (voir le clip dans la playlist : Vidéos-clips).


Autres versions sans lien direct avec le dessin-animé :

Clémentine : la chanteuse française très connue (au Japon...) l'a adapté dans une compilation de génériques, en français et dans un style plus "lounge" en 2012.

KinKi Kids : le célébrissime duo de Johnny's l'a chanté en live en 1993. Depuis, ils comptent un autre générique, "officiel" cette fois, de Maruko-chan : KinKi no Yaru Ki Man-Man Song !


Liens


Site officiel Chibi Maruko-chan
Twitter officiel

Sources : Wikipédia, Animax, Japan Times, Nikkei, Twitter officiel...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire