mardi 30 mai 2017

ZARD (Fr)

Groupe de J-Pop plus ou moins informel rapidement réduit à sa belle chanteuse Sakai Izumi, ZARD aura traversé les années 1990-2000 entourée d'une aura aussi douce que mystérieuse, illuminant de joie des millions de fans de tous âges via ses hits pour animés (Dragon Ball, Détective Conan, Slam Dunk...) et dramas (Kekkon no Risou, Shiratori Reiko de gozaimasu...), avant de s'éteindre brutalement en 2007, il y a 10 ans donc à l'heure où je crée cet article. 

ZARD

L'Etoile Mystérieuse de la J-Pop




1e publication : 2017/05/30
Dernière MaJ: 2017/08/24

Menu
Présentation
Chibi-opinion
Artistes similaires
Grands Classiques
Discographie (sélection)
Liens

Présentation


Le projet "ZARD" se forme en 1991 autour de Sakai Izumi, une mannequin de 24 ans qui venait de passer une audition chez la Major Being, qui la choisit immédiatement pour chanter le générique du drama qu'elle co-produit : Kekkon no Risou to Kenjitsu. Cette chanson, Good-bye my loneliness, sort en single en février 1991 et atteint le Top 10 de l'Oricon hebdomadaire. Cette soudaineté fait qu'il n'est pas complètement déterminé à ce moment si Sakai est capable de se produire en solo. On lui adjoint des musiciens de soutien maison, qui sont finalement crédités en tant que membres à partir du 2e album et jusqu'à début 1993 où ZARD devient officiellement un projet solo, et elle travaillera ensuite avec différents musiciens de soutien. Le nom de ZARD est choisi pour ses nombreuses occurrences en anglais (blizzard, wizard...) et pour la consonance et l'originalité d'avoir un nom commençant par Z. Les autres membres officiels furent donc :

  • Machida Fumihito (町田文人), guitares, crédité jusqu'en 1993. Il poursuit ensuite sa carrière de soutien, composition et arrangement. En 2017 notamment, il participe à la version japonaise de Rock of Ages.

  • Hoshi Hiroyasu (星弘泰), basse, crédité jusqu'en 1992. Dans les années 2010, il apparaît dans un groupe indé, Taneoka band.
  • Michikura Kôsuke (道倉康介), batteur, crédité jusqu'en 1992. Dans les années 2010, il apparaît  dans un petit groupe indé orienté jazz, Yasuda Takashi TRIO.
  • Ikezawa Kimitaka (池澤公隆), clavier, crédité jusqu'en 1993.


  • Sakai Izumi (坂井泉水) est née Kamachi Sachiko (蒲池 幸子) le 6 février 1967 à Kurume, dans la préfecture de Fukuoka, au nord de l'île de Kyûshû et mène une vie banale en famille. Elle apprend le piano à partir de 4 ans et s'intéresse à différentes formes d'arts. Diplômée d'une université d'Atsugi, près de Yokohama, elle commence à travailler en entreprise avant d'être repérée par une agence de "talento" pour être mannequin. Rêvant d'être chanteuse, elle saisit cette opportunité qui lui donne notamment l'occasion de faire une campagne pour une société de karaoké. Il semble cependant que sa nature simple et réservée supporte mal l'image glamour et sexy du mannequinat. Heureusement, à peine 2 ans plus tard, elle est présentée par son agence au président de la Major Being (B'z, TUBE...) pour l'audition d'un groupe qu'ils montent pour un petit animé sans prétention... Chibi Maruko-chan ! Elle n'est pas choisie pour ce groupe, B.B. Queens, mais retient l'attention. Lorsqu'on lui propose le projet ZARD, elle change de nom pour Sakai Izumi, affiche un look bien plus naturel et n'apparaîtra même plus que rarement dans les médias une fois son succès lancé.



De fait, Sakai Izumi s'affirme de plus en plus et obtient ses 1ers succès en 1993, avec d'abord Makenaide (負けないで) en janvier, puis Yureru Omoi (揺れる想い) en mai, qui atteignent tous les deux la 1ere place du Top Single Oricon hebdomadaire et le million d'unités vendues ! L'album Yureru Omoi sorti en fin d'année regroupant ces 2 titres notamment se vend lui-même à plus de 2 millions d'exemplaires. Elle devient l'artiste ayant le plus vendu cette année-là. En effet, loin de se contenter de chantonner ce qu'on lui servirait, Sakai Izumi se révèle très prolifique et douée à l'écriture, au point même d'écrire pour d'autres artistes comme Wands, Deen, Field of View notamment pour un autre générique de DB GT : Dan Dan Kokoro Hikareteku, ou encore pour la célèbre Taïwanaise Teresa Teng ! On compte plus de 150 compositions, et plusieurs recueils de poèmes.

Bien que, très discrète, ZARD ne se produise que rarement en concert, tous ses singles suivants se classent dans le Top 5 jusqu'en 2000. Parmi eux, la chanson My Friend, un générique de l'animé de basket Slam Dunk, atteint à son tour le million. L'album Oh my love atteint les 2 millions et plusieurs autres le million ! Mais la chanteuse doit prendre une pause d'un an à cause de 1ers ennuis de santé, déclinant une invitation au Kôhaku fin 2000. Puis la sortie de singles reprend en 2002 avec presque autant de succès malgré la montée en puissance de concurrentes sérieuses (Hamasaki Ayumi, Utada Hikaru, Amuro Namie...), jusqu'en... 2007 avec 1 dernier single original posthume, Glorious Mind.

En effet en 2006 d'abord, pour une tumeur cancéreuse aux cervicales, puis à ses 40 ans en 2007 à nouveau, Sakai Izumi est hospitalisée pour une métastase aux poumons. Elle continue de travailler ses futurs titres et prévoit même une tournée, mais est retrouvée inconsciente aux pieds d'un escalier extérieur de l'hôpital et décède peu après d'une blessure à la tête en salle d'opération le 27 mai. Cette mort soudaine et sans témoin ajoute bien tragiquement une touche de mystère en plus à son mythe ; plus simplement, on ignore si elle a glissé sur les marches encore mouillées ou si elle a eu des vertiges à cause de son traitement.

A sa mort, ZARD était évaluée comme étant la 8e meilleure vendeuse de disques du Japon de tous les temps avec plus de 36 millions d'unités. 40 de ses 42 singles arrivèrent dans le Top 10 Oricon ; elle en détenait le record de ventes jusqu'à l'arrivée de Hamasaki Ayumi. Avec son 1er best of posthume arrivé 1er des charts en 2008, elle égalait aussi le record des artistes à voix principale féminine détenu alors par le duo J-pop / nu-soul Dreams Come True (11 albums 1ers) !


Chibi-opinion


ZARD est un étonnant contre-exemple de star-system. Cherchant plutôt à fuir sa période mannequin, la chanteuse Sakai Izumi joue assez peu sur son physique par la suite et se révèle au contraire plutôt timide, apparaissant très peu en concerts (un concert-croisière et une seule tournée nationale), y compris à la télévision (7 interviews en tout). Ses tenues sont généralement très simples, souvent dans le style décontracté américain d'alors (T-shirt et sur-chemise, ou pull ample), à l'image de Puffy AmiYumi par exemple, et elle reste très peu maquillée. Ce look de "girl next door" associé à sa réserve lui donnent sans doute un côté romantique et mystérieux mais en même temps familier. Elle trouve ainsi sa place dans un paysage musical des 90s encore assez vide d'Idols mais bientôt pris d'assaut par son opposée, l'extravertie Hamasaki Ayumi.

Si sa voix n'a pas de point particulièrement remarquable, elle participe à cette impression générale de douceur. Ce sont surtout les mélodies et les paroles qui ont marqué ses fans de tous âges, qu'elle a rassemblé grâce au travail de production de sa Major, Being : animés (Dragon Ball GT, Slam Dunk, Détective Conan, Yawara...), dramas (Kekkon no Risou to Kenjitsu, Gakkô ga abunai, Shiratori Reiko de Gozaimasu!...), pubs...
Musicalement, ZARD marque la transition entre la J-Pop des débuts, inspirée du rock New-Wave avec l'utilisation de synthétiseurs et boîtes à rythmes (TM Network...), et la J-Pop orientée ballades pop-rock actuelle de groupes comme Ikimonogakari, back number... avec une instrumentation plus classique.

ZARD est tellement adulée que dès l'année de sa mort, 2 concerts "posthumes" se tiennent à Osaka et au célèbre Budôkan avec de vrais musiciens et des enregistrements et vidéos inédites de Sakai Izumi. Appelés What a Beautiful Memory en référence au nom de sa seule tournée nationale en 2004 (What a beautiful moment tour), ils furent reconduits l'année suivante dans tout le pays, puis pour les 20e et 25e anniversaires de ses débuts ! Une partie des bénéfices était reversée à une association sur le cancer.

Artistes similaires :

Japon: Garnet Crow, Every Little Thing, Kuraki Mai, Hirose Kohmi, Rebecca...
Monde: Roch Voisine, France Gall-Michel Berger...

Grands Classiques :

Interprète originelle :

- Makenaide
- Yureru Omoi
- My Friend
...

Discographie (sélection) :

Liens affiliés CD Japan m(_ _)m.

1993/07: 1er gros succès de ZARD, vendu à plus de 2 millions d'unités ; inclus Makenaide (drama Shiratori Reiko de gozaimasu!)Yureru Omoi, In my arms tonight (drama Gakkô ga abunai)...

1994/06 : vendu à plus de 2 millions d'exemplaires; inclus Kitto wasurenai (drama Shiratori Reiko de gozaimasu!), Mou sukoshi ato sukoshi (drama Lullaby keiji '93)...

TODAY IS ANOTHER DAY / ZARD
1996/07: inclus la chanson éponyme générique d'un OAV de Yawara, le million hit My Friend (anime Slam Dunk), une reprise de Dan Dan Kokoro Hikareteku (anime Dragon Ball GT)...

2016/02: Best of sorti pour le 25e anniversaire des débuts de ZARD; inclus les hits précédemment cités et Glorious Mind, son single posthume générique de Détective Conan, Don't you see (Dragon Ball GT et OAV de Yawara)...

Liens


Autres sources: wikipedia JP, reportages TV, blog live Yasuda Taka TRIO, chaîne de Taneoka...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire