vendredi 30 juin 2017

B. B. Queens (Fr)

Quand la Major Being, qui aligne succès sur succès en ces années 80s, décide de participer au financement d'un "petit" dessin-animé japonais familial appelé Chibi Maruko-chan, elle est probablement loin de se douter que le groupe hétéroclite qu'elle a rassemblé pour chanter le générique de fin, répondant au nom étrange de B.B. Queens (B.B.クィーンズ), va lui aussi connaître une réussite fulgurante, quoique plus courte !

B.B. Queens

Chibi Succès-chan ! 






1e publication : 30/06/2017
Dernière MaJ: 05/08/2017


Présentation

Ce groupe de J-Pop et Anison est formé en 1990 par la Major Being pour les besoins du désormais célèbre dessin-animé Chibi Maruko-chan, adapté d'un manga d'inspiration biographique. Il comprend alors 8 membres :

1990-1993 puis 2011-... (de droite à gauche sur la photo suivante) :
  • Masuzaki Takashi (増崎 孝司) : Guitare - né en 1962, il est engagé dans les années 80 par Being en tant que musicien de soutien.
  • Tsubokura Yuiko (坪倉唯子) : Chant - née en 1963, connue chez nous surtout pour Kimagure Orange road, alias "Max et compagnie" 😉 et Bubble crisis.
  • Kondo Fusanosuke (近藤 房之助) : chant et guitare - né en 1951, il fait de la soul et du blues à partir de 1975 dans un groupe indé, Breakdown, et vient tout juste à l'époque de sortir ses 1ers singles solo (dont une reprise de Ue wo muite arukô - Sukiyaki).
      Jusqu'en 2013:
  • Utoku Keiko (宇徳 敬子)Chœur - née en 1967, elle est alors membre du nouveau trio d'Idols Mi-Ke.


1990-1993 seulement:
  • Murakami Haruka (村上 遙) : Chœur - née en 1969, elle est aussi membre de Mi-Ke.
  • Watanabe Mami (渡辺真美) : Chœur - née en 1969, c'est la 3e membre du trio d'Idols Mi-Ke. Elle a vécu en France et en Malaisie enfant.
  • Kuribayashi Seiichirô (栗林誠一郎) : Basse - né en 1965, il est lycéen à Los Angeles et avait été embauché initialement au... clavier et à la composition, notamment pour Tube après avoir envoyé une démo à son retour au Japon.
  • Mochizuki Eisuke (望月衛介) : Clavier - né en 1970, pianiste et compositeur, il débute à cette occasion.


La plupart sont donc choisis parmi les musiciens de soutien de la compagnie pour d'autres artistes ou sont pris sur audition. Les 2 chanteurs principaux ne sont tout de même pas des novices. La première, Yuiko, a ainsi déjà des génériques à son actif et fait les chœurs pour plusieurs stars de Being notamment (Tube, B'z...). Quant à Fusanosuke, il n'est pas très connu du grand public car il mène une carrière indé dans un genre musical peu médiatisé au Japon mais ce n'est plus un débutant. On lui doit probablement le nom du groupe, en référence à B.B. King.

Leur 1er titre est donc l'ending de Chibi Maruko-chan, Odoru Pompokorin, écrit par l'auteure du manga Sakura Momoko. Contre toute attente, ce simple ending sorti en single en 1990 atteint le n°1 du Top Oricon hebdo et se vend à près de 2 millions d'exemplaires ! Par la suite, les B.B. Queens le réinterprètent en tant qu'opening cette fois, notamment pour les 25 ans de la parution papier.
Un indice dans cette réussite, en plus de l'animé lui-même : à la composition, on retrouvait un "hit-maker" de l'époque, Oda Tetsurô (織田 哲郎) !

Ce titre n°1 des charts leur ouvre les portes du célèbre Kôhaku Uta Gassen de la NHK (41e édition), et de nombreuses émissions de promotion. Ils sortent quelques autres titres, mais sans rencontrer la même réussite. Citons tout de même 夢のENDはいつも目覚まし! (Yume no end wa itsumo mezamashi !), un opening du non-moins célèbre "collègue" de Maruko, l'animé de Crayon Shin-chan, en 1992, qui est leur dernier single... jusqu'en 2011 où 4 d'entre eux donc se réunissent à nouveau pour l'anniversaire de la version papier de Chibi Maruko-chan.

Les membres individuellement ont connu des fortunes diverses après 1992. 
Yuiko se reconcentre sur sa carrière de choriste, pour ZARD, Yaen... et surtout Nakajima Miyuki avec qui elle avait déjà travaillé avant.
Funosuke retourne dans le monde underground du blues japonais tout en étant choriste ou musicien de soutien pour les têtes d'affiche de Being.
Le trio Mi-Ke profite à fond de la rampe de lancement offerte par B.B.Queens et apparaît seul lors des 2 Kôhaku suivants (42 et 43e), mais se sépare dès 1993 ; Keiko poursuit alors en solo avec un certain bonheur jusqu'en 2000. On a pu l'entendre notamment via le jeu Sonic CD dont elle fait le doublage et une partie des chansons. Ensuite elle alterne Live Houses et chœurs pour Being. Mami suit une petite carrière indé sous le nom de JanMei dans les années 2010s. Haruka a cessé ses activités musicales.
Masuzaki Takashi a par la suite continué à composer ou jouer en soutien pour EXILE, BoA, des Johnny's...
Kuribayashi Seiichirô poursuit la composition et est également guitariste et claviériste occasionnel de TUBE, ZARD... En 1995-1996 notamment, il monte le projet Barbier (sic) pour reprendre lui-même les hits composés pour ses collègues de Being (y compris Mi-Ke, d'ailleurs) et la chanteuse de ZARD participe à son seul album.
Mochizuki Eisuke poursuit une carrière de pianiste solo ; il a aussi joué et composé pour ZARD entre autres.


Chibi-opinion

Ce groupe est l'occasion d'apercevoir comment fonctionnaient (et fonctionnent encore souvent) la production de génériques d'animés au Japon au tournant des années 80-90s. On a ainsi une Major de la musique qui investit dans la co-production d'un animé, en échange de quoi elle peut caser ses chanteurs et musiciens. En l'occurrence, on a un dessin-animé familial à petit budget (adaptation d'un manga "tranche-de-vie", simplicité graphique) et la Major choisit aussi un investissement minimum, créant un groupe de toute pièce en puisant dans son vivier d'artistes peu connus, et en auditionnant de potentiels nouveaux talents. Il est à noter que c'est en passant une audition pour ce groupe que la célèbre Sakai Izumi, la chanteuse derrière ZARD, sera repérée !
C'est aussi un bon résumé de la scène J-pop à cette époque puisqu'il réunit un chanteur et musicien expérimenté issu du blues et rock n'roll indé, une jeune chanteuse Anison, des Idols ou encore un pianiste classique ! Cela dénote aussi d'une grande ouverture d'esprit de la scène musicale au Japon, où de telles collaborations sont loin d'être rares, et ne provoquent pas de rejet du public et des médias.



Si l'on peut les qualifier de groupe d'un seul succès, Odoru Pompokorin, tout comme l'animé, a marqué des générations entières, et B.B. Queens, qui n'avait pas spécialement vocation à durer, en sera pour ainsi dire prisonnier ^^ : c'est ainsi leur seul vrai succès, bien qu'ils seront invités sur d'autres animés et dramas, et quatre d'entre eux se réuniront même 20 ans plus tard pour le rechanter !
La musique du groupe est généralement un mélange bien dosé de chanson enfantine, de pop-rock festif et d'un peu de soul.

Artistes similaires

Japon: King Cream-Soda, Dream5...
Monde: en France, on pourrait comparer avec le fonctionnement d'AB Production et donc avec Dorothée, Les Musclés...

Grands Classiques :

Interprètes originels :

- Odoru Pompokorin

Reprises :

- Ue wo muite arukô (Sukiyaki)
- ...

Discographie (sélection) :

Liens affiliés CDJapan, merci d'autoriser les cookies si vous avez apprécié l'article m(_ _)m.


Odoru Ponpokorin - Chibimaruko-chan Tanjo 25th Version - / B B QUEENS
B B QUEENS
05/2011: single avec les 2 versions, originale et pour les  25 ans de la parution papier, de Odoru Pompokorin.

Réimpression d'un Best of sorti en 2002 avec les membres originels; inclus les génériques de Chibi Maruko-chan et Crayon Shin-chan notamment.

Royal Straight / B.B. Queens
B.B. Queens
07/2011: réinterprétation des titres précédents et autres reprises (Ue wo muite arukou...)

B.B.QUEENS Legend -See you someday- / B B QUEENS
09/2012: ne contient pas Odoru Pompokorin sur CD mais de nouvelles chansons et 1 DVD live de 2012.


Liens



Autres Sources: wikipedia JP, reportages TV...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire