lundi 25 septembre 2017

Hajime Chitose (元 ちとせ) - Fr

C'est d'un minuscule archipel semé entre Okinawa et Kyûshû que nous vient la princesse du Shima uta, le chant traditionnel des petites îles du sud du Japon, Hajime Chitose. Maîtrisant et dépassant le cadre folklorique, elle a mis en lumière son Amami natal dans les charts japonaises puis auprès de divers artistes internationaux et événements en faveur de la paix.

Hajime Chitose (元 ちとせ)

La légende du bout d'Amami



1e publication : 25/09/2017
Dernière MaJ: 06/10/2017



Présentation


Hajime Chitose (元 ちとせ) est née le 5 janvier 1979 sur l'île principale de l'archipel d'Amami (奄美), Ôshima (大島). 
Amami est un archipel quelque peu méconnu formant une ligne entre les 2 grosses attractions touristiques que sont Kyûshû, la plus au sud des îles principales du Japon, et l'archipel d'Okinawa avec lequel il a constitué jusqu'à l'époque d'Edo (17e siècle) le royaume indépendant des Iles Ryûkyû (琉球王国) . Le royaume est alors envahit par un clan de samurai de Kyûshû qui annexe formellement Amami, tandis que le Shogunat accorde une certaine autonomie à Okinawa du fait de son rôle médiateur dans le commerce avec la Chine. Ce dernier est ensuite formellement annexé à la Restauration Meiji (19e siècle) avec la création de la préfecture d'Okinawa, tandis que Amami reste rattaché à celle de Kagoshima sur Kyûshû.  
Ces îles ont donc développé une culture, une langue et un chant traditionnel de style proche d'Okinawa, influencé à la fois par la Chine et le Japon, le Shima uta (chant des îles), caractérisé notamment par une sorte de fort vibrato (mélisme) et l'utilisation d'une variété particulière de shamisen, le sanshin.

En 2013
Hajime Chitose apprend ce genre dès son enfance et se fait remarquer lors de concours qui la font voyager jusque sur la grande île de Honshû. Plusieurs Majors l'approchent en 1996-1997 après qu'elle a sorti des reprises de chants traditionnels en langue locale, mais elle préfère continuer ses études en esthétique et cosmétologie, comme sa grande sœur. Elle part étudier à Osaka mais se révèle allergique à plusieurs produits de beauté, ce qui est un déclic pour elle. 
Elle contacte l'agence artistique Office Augusta, la seule à s'être déplacée jusqu'à Ôshima pour la démarcher. C'est ainsi qu'elle sort 2 mini-albums en 2001, un de reprises de titres étrangers, le 2e original, Kotonoha (コトノハ) chez le label indé d'Augusta : Atsugua. Elle entre en Major chez Epic l'année suivante, avec un 1er single mêlant chant traditionnel, modernité poétique et touche de reggae, Wadatsumi no ki, qui finit 3e dans le Top Oricon annuel et s'écoulera à plus d'1 million d'exemplaires ! Il se retrouve logiquement dans son 1er album Hainumikaze (ハイヌミカゼ) sorti en fin d'année et qui dépasse les 800 000 unités. Elle est alors invitée au 53e Kôhaku Uta Gassen mais décline car elle devait aller faire un enregistrement à Paris.
Elle sort un 2e album, plus discret, Nomad Soul, en 2003 puis prend une pause pour son mariage et son 1er enfant.

Elle revient sur le devant de la scène en 2005 avec des singles utilisés en génériques d'animés comme Kataritsugu Koto dans Blood+ (arrangé par Tokita du célèbre duo Sukimaswitch, appartenant à la même agence) ou Haru no Katami dans Ayakashi, et de films comme Ao no Requiem (Hatsukoi)... 
Mais elle se fait surtout remarquer en reprenant dans son style une poème pacifiste turc mis en musique par le grand compositeur Sakamoto Ryûichi : Shinda Onna no Ko, à l'occasion des 60 ans de la bombe d'Hiroshima, chanson qu'elle est régulièrement invitée à rechanter (on a pu la voir en 2014 dans le Concert pour la Paix de NHK World par exemple). Elle prend en effet ce rôle d'ambassadrice de paix et de transmission de mémoire au sérieux et revient à nouveau à Hiroshima dans le cadre d'un festival en août 2015. 
Les titres de cette période se retrouvent sur l'album Hanadairo (ハナダイロ) sorti en mai 2006 (version CD+DVD pour avoir Shinda Onna no Ko en bonus track).

A partir de 2007, elle collabore avec plusieurs artistes internationaux comme le groupe irlandais traditionnel The Chieftains, le duo jamaïcain Sly & Robbie ou les Français new-age de Deep Forest, qui l'amèneront notamment à sortir un concept de 2 albums en 2010, Orient (reprises de titres japonais) et Occident (reprises de titres anglais). Entre temps en 2008, un nouvel album original voit le jour, Cassini, contenant notamment Hotaruboshi du film Climber's high, composé par Tokita de Sukimaswitch.

Son Best of 2012

Depuis la sortie d'un Best of et une tournée pour ses 10 ans en Major en 2012-2013, elle a un peu ralenti ses activités et continue de vivre sur son île natale. Elle tourne régulièrement avec un autre chanteur d'Amami un peu moins connu mais aussi talentueux, Atari Kôsuke (中 孝介), sous le nom de duo Ochûgen (お中元, combinaison et lecture alternative de kanjis de leurs noms de famille) dans des salles plus modestes, et participe de temps en temps à des émissions TV. 
Elle participe aussi depuis son arrivée chez Office Augusta au groupe informel composé des artistes de l'agence, à l'ambiance assez familiale, 福耳 (Fukumimi)​, qui mine de rien compte d'autres célébrités comme Sukimaswitch, Yamazaki Masayoshi ou Hata Motohiro ! Ce groupe est surtout l'occasion de collaboration lives lors des festivals organisés par l'agence (Augusta Camps) mais il sort de temps en temps des CD comme le single des 20 ans de l'agence, "Love and Live Letter" en 2012.

Fukumimi 

Chibi-opinion


Le style Shima uta, dans son acceptation la plus stricte implique un fort vibrato, proche de l'Enka et des minyô du reste du Japon, qui peut ne pas plaire à tout le monde. C'est néanmoins une technique difficile à maîtriser, ce qui souligne davantage encore le talent de Hajime Chitose qui parvient à la porter hors du carcan instrumental traditionnel sans la trahir.
Son engagement constant pour la paix, et sa simplicité et son ouverture culturelle en font une personnalité attachante. Par exemple son album de 2015 est sorti spécialement pour les 70 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale : "平和元年 (Heiwa gannen)" et contient des reprises en japonais de chansons internationales. Elle met régulièrement Shinda Onna no Ko en téléchargement autour du mois d'août et reverse les bénéfices à des œuvres.
On peut la considérer comme une des "voix ambassadrices" du Japon, et plus particulièrement d'Amami.

Atari Kôsuke et Hajime Chitose au centre, en 2017.

Artistes similaires

Japon: Atari Kôsuke, Kizuki Minami, Ikue Asazaki, The Boom (sur certains titres)...

Monde: The Chieftains, Alan Stivell...

Grands Classiques :

Interprètes originels :

- Wadatsumi no Ki
Kataritsugu Koto
...

Reprises :

- Shinda Onna no Ko
- Lili Marleen
- Tohoku he ikitai
...

Hanadairo version limitée CD+DVD

Discographie (sélection) :

Liens affiliés CDJapan, avec extraits audios. Merci d'autoriser les cookies si l’article vous a plu m(_ _)m.

Kotonoha / Chitose Hajime
Chitose Hajime
2010: réédition du 2e album indé de 2001; inclus Ryûgû no tsukai (film d'animation de 2010 Planzet)...

Hainumikaze / Chitose Hajime
Chitose Hajime
07/2002: 1er album Major; inclus Wadatsumi no Ki, Kimi wo omou...

Hanadairo [Regular Edition] / Chitose Hajime
05/2006: inclus Kataritsugu Koto (anime BLOOD+), Ao no requiem, Shinda Onna no Ko (vers. CD+DVD)...

10/2012: 1er Best of; inclus Wadatsumi no Ki, Kataritsugu Koto, Hotaruboshi, Ao no requiem, Nagoriyuki avec Hata Motohiro...

Heiwa Gannen / Chitose Hajime
Chitose Hajime
07/2015: album de reprises en japonais de chants internationaux pour les 70 ans de la fin de la Seconde Guerre Mondiale; inclus Lili Marleen, Che Sara (Qui Saura), Shinda Onna no Ko...

03/2013: Best of Live 2012 des artistes Office Augusta; inclus Wadatsumi no Ki, Love an Live Letter (avec Fukumimi)...

Haru no Yukundo / Ochugen (Kosuke Atari+Chitose Hajime)
Ochugen (Kosuke Atari+Chitose Hajime)
03/2011: Maxi single de Ochûgen; inclus Haru no Yukôdo

Liens


Sources: wikipedia JP, reportages TV Asahi Shinbun...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire