jeudi 26 mai 2016

66e Kôhaku Uta Gassen (2015) - part.1 (Fr/Eng)

Comme presque chaque année depuis 1951, ce 31 décembre 2015, la chaîne nationale NHK diffusait sa célèbre émission musicale du Réveillon, le Kôhaku uta gassen, littéralement "la bataille de chansons des Rouges et Blancs". En fait de bataille entre les Rouges (voix féminines) et les Blancs (voix masculines), il s'agit surtout de promouvoir la musique japonaise, et de récompenser ses plus gros vendeurs de l'année écoulée (avec les aléas des disponibilités des artistes, mais aussi certains choix plus éditoriaux). Et contrairement à ce qu'on attendrait en Occident, l'émission ne fait pas de (pseudo) compte à rebours pour minuit, puisqu'elle s'arrête à 23h45, cédant la place à un direct, généralement depuis un temple ou un sanctuaire où les Japonais font la queue pour leur traditionnel vœux de bonne année.
Voici donc ce que nous a réservé ce 66e Kôhaku, placé sous le signe des 70 ans de la fin de la 2nde guerre mondiale, co-animé par les "capitaines d'équipe": l'actrice et mannequin Ayase Haruka (綾瀬はるか), née à Hiroshima (équipe rouge), et Inohara Yoshihiko (井ノ原快彦), membre du groupe V6 (équipe blanche), et présidé par Kuroyanagi Tetsuko (黒柳徹子), née en 1933, actrice devenue d'abord célèbre au Japon pour son talk-show sérieux qui fêtait ses 40 ans, puis au niveau international grâce à son livre sur son enfance, entre éducation atypique et guerre, Totto-chan, et en devenant la première Asiatique à être nommée Ambassadrice de l'UNESCO.
JMusic-Hits.com Kouhaku uta gassen 2015
As nearly each year since 1951, this December 31st 2015, the national channel NHK broadcast its famous musical for New Year's Eve, the Kouhaku uta gassen, litterally "the song battle between Reds and Whites". Instead of a battle between Reds (female vocals) and the Whites (male vocals), it rather consists in a promotion of Japanese music and in an award for its best sellers during the current year (with the aleas of artists disponibility, but also some more editorial choices). And contrary to what we may expect in West, the broadcast does not make some (pseudo) countdown at midnight, as it stops around 11:45 PM, leaving the place to a live, generally from  temple or sanctuary where Japanese wait to make their traditional New Year wish.
Here is thus what this 66th Kouhaku offered, under the sign of the 70 years of the end of World War 2, co-animated by the "team captains": actress and model Ayase Haruka (綾瀬はるか), born in  Hiroshima (red team), and Inohara Yoshihiko (井ノ原快彦), V6 band member (white team), and with Kuroyanagi Tetsuko (黒柳徹子) as president, born in 1933, actress who became famous in Japan thanks to her serious talk-show, running for 40 years, then in the world thanks to her book on her childhood, between atypical education and war, Totto-chan, and by becoming the 1st Asian to be nominated UNESCO Ambassador.

JMusic-Hits.com 66e Kouhaku uta gassen

1ere publication: 26/05/2016
Dernière MaJ: 05/08/2016
Archives: 2016

D'une durée de 3h30, ce Kôhaku avait pour slogan "That's Nippon ! That's Kôhaku !" 「ザッツ、日本!ザッツ、紅白!」. Après une ouverture de rideau en présence de tous les artistes participants, c'est l'équipe blanche qui lance les "hostilités" avec l'ex-Idol des années 70 de l'agence Johnny's, Gô Hiromi (郷ひろみ) qui entraîne tous le monde dans une version sur-vitaminée de Ni oku yon sen man no hitomi ~ Exotic Japan (2億4千万の瞳 -エキゾチック・ジャパン-, "240 millions de pupilles", allusions aux 120 millions de Japonais à l'époque, en 1984).
JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - Go Hiromi
With a duration of 3h30, this Kouhaku had as slogan "That's Nippon ! That's Kôhaku !" 「ザッツ、日本!ザッツ、紅白!」. After a curtain rise in presence of all the participating artists, it is the white team which started the "hostilities" with the ex-Idol of the 70s from Johnny's agency, Gou Hiromi (郷ひろみ) who gets everybody dancing on its overheated version of  Ni oku yon sen man no hitomi ~ Exotic Japan (2億4千万の瞳 -エキゾチック・ジャパン-, "240 millions of pupils", in reference to the 120 millions of Japanese at that time, in 1984).

JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - Ohara SakurakoL'équipe rouge calme tout le monde avec la première apparition de la jeune "guita-jo", comme on désigne les jeunes chanteuses qui débutent en s'accompagnant d'une guitare, Ohara Sakurako (大原櫻子), qui reste quand même dans le thème avec sa ballade Hitomi (瞳, "pupille"), utilisée pour le 93e championnat lycéen de football.
The red team calm down everybody with the 1st appearance of the young "guita-jo", as the young female singers starting with a guitar are called,  Oohara Sakurako (大原櫻子), who stays in the same theme with her ballad Hitomi (瞳, "pupille"), used for the 93th highschool championship of soccer.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Sexy ZoneLes Johnny's de Sexy Zone encouragent le Japon pour les JO de Rio avec Cha-Cha-Cha Champion (Cha-Cha-Cha チャンピオン). Ce groupe a la particularité de compter un... Allemand dans ses rangs, de mère japonaise.
The Johnny's of Sexy Zone support the whole Japan for the Rio Olympic Games with their song Cha-Cha-Cha Champion (Cha-Cha-Cha チャンピオン). This band has the particularity to include a... German, born from a Japanese mother.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Godai Natsuko

Ils se joignent ensuite en tant que danseurs à la chanteuse d'Enka Godai Natsuko (伍代夏子) qui reprend Tôkyô go rin ondo (東京五輪音頭, "Thème des Jeux olympique de Tokyo"), chantée pour la première fois par Minami Haruo en 1964.
They join then as dancers the Enka singer  Godai Natsuko (伍代夏子) who covers Tôkyô go rin ondo (東京五輪音頭, "Tokyo Olympic Games theme"), sung for the 1st time by Minami Haruo in 1964.



JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Nogizaka46Changement de registre avec les Nogizaka46 (乃木坂46) qui chantent Kimi no na wa Kibô (君の名は希望, "Ton nom est Espoir"). C'est la première apparition des "concurrentes officielles" des AKB48... qui sont gérées par le même producteur...
Change of mood with the Nogizaka46 (乃木坂46) who sing Kimi no na wa Kibô (君の名は希望, "Your name is Hope"). It is the 1st participation of the "official challengers" of the AKB48... who are managed by the same producer...
(Et nouvel album 05/2016: Sorezore no isu !)



JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - Miyama HiroshiPremière participation aussi pour le chanteur de 35 ans Miyama Hiroshi (三山ひろし) qui chante O Iwaki-yama (お岩木山), le single Enka le plus vendu en 2015 d'après Oricon. Une belle réussite pour celui qui a dû attendre presque ses 30 ans pour percer.
1st participation too for the 35-year-old singer Miyama Hiroshi (三山ひろし) who singse O Iwaki-yama (お岩木山), the best sold Enka single in 2015 according to Oricon. A nice success for the one who had to wait until its nearly 30 years old before being noticed.




JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - E-GirlsOn retrouve ensuite les E-girls, pendant féminin de la troupe de danse EXILE Tribe et qui regroupe les Girls Bands Dream, Flower et Happiness. Elles se lancent dans Dance Dance Dance, justement, avec une chorégraphie incluant du moonwalk.
We find then the E-girls, female equivalent of the EXILE Tribe dance troop and which assembles the girls bands Dream, Flower et Happiness. They step into Dance Dance Dance, precisely, with a choregraphy including some moonwalk.

Un autre groupe qui a explosé récemment, électro-pop-rock cette fois, leur donne le change côté voix masculine. Il s'agit de Sekai no Owari, également connu à l'international en tant que End of the World. Leur chanson est Presento (プレゼント, "cadeau"), écrite et composée avec des lycéens vainqueurs du 82e concours de chanson de la NHK, qui se retrouvent en chœurs sur la scène ! Elle était sur le Single double titre de SOS, générique du 1er film "live" de l'Attaque des Titans.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Sekai no OwariAnother band who recently exploded, electro-pop-rock this time, challenges them on the male vocal side. It is Sekai no Owari, also internationaly known as End of the World. Their song is Presento (プレゼント, "gift"), written and composed with highschool students winners of the 82nd song contest of the NHK, who participate as chorus on the stage ! It was on the double single of SOS, tie-up of the 1st Attack on Titans "live" movie.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Sakamoto FuyumiC'est ensuite la chanteuse d'Enka Sakamoto Fuyumi (坂本冬美) qui chante Iwaizake (祝い酒, "alcool de fête"), un titre de 1988, avec une belle collection de kimonos.
Then it is the Enka singer Sakamoto Fuyumi (坂本冬美) who sings Iwaizake (祝い酒, "alcohol for party"), a track of 1988, with a nice kimono collection.

On revient progressivement du passé avec Tokunaga Hideaki (徳永 英明) célèbre pour ses reprises, qui chante justement une chanson Kayôkyoku de Nakajima Miyuki (中島みゆき), Jidai (時代, "époque"), évoquant les temps qui changent, sur fond d'images d'archives. Il est tout de même dommage de ne pas avoir pu inviter l'originale, qui compte à peine 2 apparitions alors qu'elle détient le record d'avoir placer 4 titres n°1 sur 4 décennies différentes ! Tokunaga est particulièrement apprécié pour son interprétation récente de Hana wa saku, mais comme on va le voir, cette chanson était déjà réservée...JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Tokunaga Hideaki We come back progressively from the past with Tokunaga Hideaki (徳永 英明), famous for his covers, who sings precisely a Kayôkyoku song from Nakajima Miyuki (中島みゆき), Jidai (時代, "ages"), evocation of the passing by time, with old pictures in the background. It is unfortunate not to be able to invite the original singer, who has only 2 participations whereas she has got the record of having placed 4 tunes n°1 over 4 different decades ! Tokunaga is particularly appreciated for his recent cover of Hana wa saku, but as we will see, this song was already reserved...

JMusic-Hits.com Anime Kouhaku 2015
On a droit ensuite à un long intermède "neutre" sous la forme d'un "Kôhaku des animés". Oui, vous avez deviné : il s'agit un medley, assez long, de certains des plus fameux génériques d'animés japonais, interprétés tour à tour par les femmes et les hommes. Il était "co-présenté" par la kawaii Chibi Maruko-chan pour les rouges, et le yôkai prétentieux Whisper, du récent phénomène "Yôkai Watch" pour les blancs. D'autres héros ont fait un caméo dans la présentation, mais niveau génériques on a pu retrouver:
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - AKB48 x Sailor MoonWe get then a long "neutral" break as an "Anime Kouhaku". Yes, you guessed it right: it's a medley, quite long, of some of the most popular anime openings and endings, performed by the men and women each at their turn. It was "co-presented" by the kawaii Chibi Maruko-chan for the red, and the pretentious youkai Whisper, from the recent phenomena "Youkai Watch" for the whites. Other heroes made an appearence in the presentation, but regarding the tie-up, we could find:
  • 5 membres des AKB48 cosplayées en héroïnes de Sailor Moon pour Moonlight Densetsu (Moonlight 伝説, "la légende du clair de lune")
  • 5 AKB48 members cosplayed as Sailor Moon characters for Moonlight Densetsu (Moonlight 伝説, "legend of the Moonlight")
  • Gô Hiromi et les Golden Bomber (déguisés en personnages de Pokemon) pour Mezase Pokemon master (めざせ ポケモンマスター, "Deviens un Maître Pokemon").
  • Gô Hiromi and Golden Bomber (cosplayed as Pokemon characters) for Mezase Pokemon master (めざせ ポケモンマスター, "Become a Pokemon Master").
  • Le groupe TOKIO pour Tobe ! Gundam (翔べ!ガンダム, "Voles ! Gundam).
  • The TOKIO band for Tobe ! Gundam (翔べ!ガンダム, "Fly ! Gundam).
  • miwa en duo improbable mais bon avec la chanteuse d'Enka Ishikawa Sayuri pour l'emblématique opening d'Evangelion, Zankoku na Tenshi no these (残酷な天使のテーゼ, "Thèse d'un ange cruel").
  • miwa in an improbable yet good duet with the Enka singer Ishikawa Sayuri for the emblematic opening of Evangelion, Zankoku na Tenshi no these (残酷な天使のテーゼ, "cruel angel thesis").
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - miwa x Ishikawa x Evangelion
  • Ôhara Sakurako et les E-girls qui reprenaient leur... reprise du générique emblématique de Chibi Maruko-chan, Odoru Pompokorin, que j'avais présenté ici.
  • Ôhara Sakurako and E-girls who covered their... cover of the emblematic tie-up of Chibi Maruko-chan, Odoru Ponpokorin, that I presented here.
  • Le trio King Cream-Soda, interprètes originaux du premier opening de Yôkai Watch, Gera-gera pon! , venus juste pour cet extrait puisqu'ils n'étaient pas retenus cette année, en compagnie des mascottes de la série et progressivement rejoint par les autres stars.
  • The trio King Cream-Soda, original performers of the 1st opening of Yôkai Watch, Gera-gera pon!, came just for this excerpt as they were not officially qualified this year, along with the anime mascots and progressively with other stars.
  • V6 et les stars présentes (dont le batteur de Golden Bomber déguisé) terminent, à tout seigneur tout honneur, avec Tetsuwan Atom (鉄腕アトム, "Atome Poigne-de-fer"), alias Astro le petit robot, le 1er anime "moderne" par le grand Tezuka.
  • V6 and the stars on stage (among them the Golden Bomber in costume) finish with, last but not least, Tetsuwan Atom (鉄腕アトム, "Atome Iron-fist"), aka Astroboy, the 1st "modern" anime by the great Tezuka.

JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - µ's (muses)Ce medley d'Anison débouche tout naturellement sur l'apparition pour la première (et dernière puisqu'elles ont pris leur "retraite" en avril 2016) fois du groupe d'Idols et seiyuu (doubleuses) μ's, incarnations des héroïnes de la série animée Love Live. Comme leurs équivalents 2D diffusées en simultanées sur grand écran, elles interprètent Sore wa bokura no kiseki (それは僕たちの奇跡, "Ceci est notre miracle"). Elles doivent leur présence ici à leurs grosses ventes en 2015.
This Anison medley ends naturally with the appearance for the first (and last as they retired in April 2016) time of the Idols and seiyuu (voice actresses) μ's, incarnation of the heroines of the anime series Love Live. Like their 2D equivalent broadcast simultaneously on the back screen, they perform Sore wa bokura no kiseki (それは僕たちの奇跡, "This is our miracle"). They are here thanks to their big sales in 2015. 

JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - Yamauchi KeisukeYamauchi Keisuke (山内惠介), jeune chanteur d'Enka, mais plus expérimenté que Miyama,  illumine la scène de son sourire, sur sa chanson... Spotlight, 2e meilleur single Enka de 2015, qui lui vaut donc aussi sa première invitation.
Yamauchi Keisuke (山内惠介), young Enka singer, but more experienced than Miyama, illuminates the stage with his smile, on his song... Spotlight, 2nd best sold enka single in 2015, which earned him thus his 1st participation.
Fan ga Eranda Best Album / Keisuke Yamauchi
Keisuke Yamauchi

On retrouve ensuite AAA (c-a-d "Attack All Around", prononcé "Triple A"), un groupe mixte à mi-chemin entre les Idols et les boys/girls bands qui fêtait ses 10 ans de carrière. Ils ont la particularité d'avoir participé aussi bien dans l'équipe masculine que féminine. Et c'est pour cette dernière qu'ils chantent cette fois Koi oto to Amezora (恋音と雨空, "son/mélodie d'amour et ciel de pluie"), un de leurs gros succès en karaoké.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - AAA
Then we find AAA (i.e. "Attack All Around", pronounced "Triple A"), a mixt band between Idols and boys/girls bands who celebrated their 10 years of career. They have the particularity of having participated as well among the white or the red. And it is for the last team that's they perform this time Koi oto to Amezora (恋音と雨空, "sound/melody of love, rainy sky"), one of their biggest karaoke hit.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Hoshino GenOn a droit à la première participation en revanche du chanteur et compositeur fantasque Hoshino Gen (星野源), qui ressuscita le disco-funk avec un des titres phares de l'année 2015, Sun.
We enjoy the first appearance, on the contrary, of the funny singer and composer Hoshino Gen (星野源), who revived the disco-funk with one of the big hits in 2015, Sun.



JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - Shimazu AyaLa chanteuse d'Enka Shimazu Aya (島津亜矢), qui va fêter ses 30 ans de carrière en 2016, reprend Kairan'cha yo ka (帰らんちゃよか, "(Ne t'inquiète pas,) tu n'as pas besoin de rentrer"), un titre en patois de Kumamoto d'où elle est originaire, à destination des jeunes "expatriés" sur l'île principale. Le temps que j'écrive cet article, je rappelle que c'est la ville touchée par les séismes d'avril 2016 !
The Enka singer Shimazu Aya (島津亜矢), who is going to celebrate her 30 years of career in 2016, covers Kairan'cha yo ka (帰らんちゃよか, "(Don't worry,) there's no need for you to come back"), a song in Kumamoto's dialect from where she comes, destinated to the young "expatriated" on the main island. The time that I write this article and I recall that it is the city stroken by the earthquakes in April 2016 !


JMusic-Hits.com Kohaku 2015 - SMAP x Gesu no Kiwami otome

Autre image marquante rétrospectivement, la présentation du groupe pop-rock fusion Gesu no Kiwami Otome (ゲスの極み乙女。) pour sa première apparition par un membre de SMAP. En effet, le leader du groupe, Kawatani, avait écrit 2 chansons pour ces Johnny's l'année précédente. Celui-ci et les SMAP se retrouveront dans un tourment médiatique à peine 2 semaines plus tard, pour des raisons assez différentes...
Gesu interprète Watashi igai, watashi janaino (私以外私じゃないの, "personne d'autre ne peut être moi"), leur 2e single en Major et gros succès 2015
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Gesu no Kiwami OtomeAnother retrospectively stricking image is the introduction of the pop-rock fusion band Gesu no Kiwami Otome (ゲスの極み乙女。) for its first appearance by a member of the Idols band SMAP. Indeed the band leader, Kawatani, had written 2 songs for these Johnny's the year before. He and the SMAP will be caught in a media nightmare no longer than 2 weeks after, for very different reasons...
Gesu perform Watashi igai, watashi janaino (私以外私じゃないの, "no one but me can be myself"), their 2nd Major single and big success in 2015.
Ryoseibai / Gesu no Kiwami Otome.
Gesu no Kiwami Otome.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Fuji AyakoCe sont ensuite certaines Nogizaka46 qui s'invitent femmes fatales en robes chinoises rouges fendues à souhait au tour de chant de Fuji Ayako (藤あや子), qui interprète pour la 2e fois Manjushage (曼珠沙華, "Red Spider lily"). Il s'agit en effet du nom d'une belle fleur écarlate mais au bulbe vénéneux, originaire de l'Asie du sud-est...
After that, some Nogizaka46 invite themselves as "femmes fatales" in well cut red Chinese dresses during the show of Fuji Ayako (藤あや子), who performs for the 2nd time Manjushage (曼珠沙華, "Red Spider lily"). It is indeed the name of a beautiful yet with a poisonous bulb scarlet flower, originating from South-East Asia...
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - YuzuEt on revient aux choses sérieuses avec le grand duo pop-rock Yuzu (ゆず), qui "s'élance dans l'avenir" avec (Mirai he) Kakeru (かける), une chanson dédiée aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio comme le souligne le film en arrière plan.
And we come back to serious things with the great pop-rock duet Yuzu (ゆず), who "run into the future" with (Mirai he) Kakeru (かける), a song dedicated to the Olympic and Paralympic Games of Rio as illustrates the movie in background.




JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - miwa
On enchaîne avec miwa - Fighting-φ-girls, prononcé faï, utilisé pour un drama en milieu hospitalier. Les plus attentifs pouvaient noter dès le départ la présence parmi les danseuses et choristes (les mêmes que pour le clip) du comique Himura Yuki (日村勇纪) alias Banana-man, qui se glisse peu à peu jusqu'à la chanteuse !
It continues with miwa - Fighting-φ-girls, pronounced faye, used for a drama in a hospital. The most aware ones would have noticed the presence from the beginning among the female dancers and chorists (same as in the Music Video) of the humorist Himura Yuki (日村勇纪) alias Banana-man, who slides step by step to the singer !
L'émission rendait ensuite doublement hommage au rugby, car en effet 2015 ce n'est pas seulement l'exploit du XV masculin face à l'Afrique-du-Sud en coupe du monde, ce fut aussi la qualification de l'équipe féminine à 7 pour les JO de Rio ! Elles étaient ainsi présentes sur scène pour lancer Hikawa Kiyoshi (氷川きよし), surnommé le Prince de l'Enka, qui rendait hommage (de manière un peu grandiloquente tout de même ^^) au buteur Goromaru avec sa fameuse pose et à ses co-équipiers pendant la chanson Otokobana (男花), qu'on pourrait traduire par "fleur d'homme".
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Hikawa KiyoshiThe show paid then a double tribute to rugby, because indeed 2015 is not only the exploit of the male XV facing South-Africa during the World cup, it was too the qualification of the female 7 for the Rio OG. They were on the stage to launch Hikawa Kiyoshi (氷川きよし), called the Prince of Enka, who made an homage (in a somewhat too much exagerated way ^^) to the kicker Goromaru with his famous pose and to his team mates during the song Otokobana (男花), which could be translated as "flower of man".

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Hosokawa TakashiHosokawa Takashi (細川たかし) chante les "reliquats du cœur", Kokoro nokori (心のこり), avec une saynète jouée par des NMB48 et 4 stars du comique aux looks plutôt improbables !
Hosokawa Takashi (細川たかし) sings the "remnant of the heart", Kokoro nokori (心のこり), with a small act played by some NMB48 and 4 stars of humor with incredible looks !


Il cède la place à la présentatrice et chanteuse de Kayôkyoku Wada Akiko (和田アキ子), surnommée Akko, qui compte autant de "sélections" que lui (39), et était ainsi la plus capée côté rouge. Celle-ci a interprété Waratte yurushite (笑って許して, "Pardonne-moi en souriant"), un de ses vieux tubes (1970), en présence de pas mal d'autres stars, comme Kimura de SMAP avec qui elle twiste un peu (en rouge) ^^.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Wada Akiko (Akko)He lets the place to the TV animator and Kayôkyoku singer Wada Akiko (和田アキ子), called Akko, who has got as many "selections" as him (39), and who was thus the most caped on the red side. She performed Waratte yurushite (笑って許して, "Forgive me with a smile"), one of her old hits (1970), in presence of a lot of other stars, such as Kitamura from SMAP with who she twists a little (in red) ^^.

On atteint ainsi la "mi-temps", où l'on peut voter une première fois pour les rouges ou les blancs. Pour la suite, c'est par ici ;-) !
It's time for the "half-time" break during which one can vote a first time for the red or the whites. To discover the end, it's over there ;-) !



Sources: photos d'écran NHK, site officiel du Kôhaku, Wikipédia, http://zokugo-dict.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire