jeudi 26 mai 2016

66th Kouhaku uta gassen (2015) - part.2 (Fr/Eng)

Ce 2e article sur le Kôhaku 2015 reprend à partir de la "mi-temps", où l'on peut voter une première fois pour les rouges (voix féminines) ou les blancs (voix masculines) qui se sont produits jusqu'à présent (où anticiper sur la suite si on doit s'absenter ^^), notamment via la télécommande.
This 2nde article on the Kouhaku 2015 starts again from the "half-time", during which one can vote a first time for the reds (female vocals) or the whites (male vocals) who performed until now (or by anticipating on the follow up if one must go out ^^), in particular by using the remote control.

JMusic-Hits.com Kouhaku uta gassen 2015

1ere publication: 26/05/2016
Dernière MaJ: 08/08/2016
Part.1 ici/here.


Archives: 2016

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Kanjani8On reprend donc, avec plusieurs stars et même des mascottes sur la scène, avec les Johnny's Kanjani8, prononcé Kanjani-eight (関ジャニ∞) et le titre positif Mae muki Scream (前向きスクリーム!), "Cri pour aller de l'avant".
It starts again then, with several stars and even mascots on the stage, with the Johnny's Kanjani8, pronounced Kanjani-eight (関ジャニ∞) and the positive track Mae muki Scream (前向きスクリーム!), "Go on scream".

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Tendo YoshimiOn changeait de registre avec la chanteuse d'Enka Tendô Yoshimi (天童よしみ) pour un hommage à la légendaire Misora Hibari (sur les écrans) dont elle reprenait Jinsei Ichiro (人生一路, "une vie d'un trait"), un titre de 1970. On notera l'effort dans la reproduction du costume du dernier concert de Misora, au Tokyo Dome en 1989.
Mood changes with the Enka singer Tendou Yoshimi (天童よしみ), for an homage to the legendary Misora Hibari (on the screens) of whom she covers Jinsei Ichiro (人生一路, "a straight life"), a song of 1970. We could notice the effort in the reproduction of the costume of Misora's last live at Tokyo Dome in 1989.

Petite pause pour présenter les résultats de la mi-temps : les blancs ont quelques milliers de voix d'avance (sur plus de 200 000 votes), puis un petit journal télévisé.
Small rest to report the results of the half-time: the whites have some thousands voices in advance (on over 200 000), then some TV news.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - NMB48On repart avec une petite saynète permettant d'introduire les acteurs d'un drama de la NHK, Asa ga kita, qui se retrouvent ensuite sur scène au milieu des Idols NMB48, qui en reprennent le générique, San-byaku roku-jû go nichi no Kamihikôki (365日の紙飛行機, "un (vol d')avion en papier de 365 jours), initialement des AKB48.
It goes on with a small act to introduce the actors of a NHK drama, Asa ga kita, who find themselves in the middle of the Idols band NMB48, who are covering the drama's tie-up, San-byaku roku-jû go nichi no Kamihikôki (365日の紙飛行機, "a 365 days (flight on a) paper plane), initialy from the AKB48.


JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Sandaime J-Soul BrothersEnsuite, ce sont les San-daime J-Soul Brothers (三代目 J Soul Brothers), issus des groupes EXILE Tribe, qui ont remis l'ambiance avec le titre dance Summer Madness. En 2015, ils s'étaient hissés sur le podium des meilleurs vendeurs de J-Music, notamment grâce à l'album Planet 7.
Then, the San-daime J-Soul Brothers (三代目 J Soul Brothers), coming from the EXILE Tribe bands, who rewarmed the mood with the dance track Summer Madness. In 2015, they reached the podium of the best J-Music sellers, particularly thanks to the album Planet 7.
Planet Seven / Sandaime J Soul Brothers (3JSB) from EXILE TRIBE
Sandaime J Soul Brothers (3JSB) from EXILE TRIBE

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Fukuyama Masaharu
Puis on a droit à un duplex pour retrouver Fukuyama Masaharu (福山雅治) en plein concert, qui entonne un medley à l'occasion des 25 ans de ses débuts: I am a Hero, Niji (虹), Hello et Sakurazaka (桜坂).
After that, we have the honors of a duplex to meet Fukuyama Masaharu (福山雅治) in the middle of a live, who starts a medley celebrating his 25 years of career:  I am a Hero, Niji (虹), Hello et Sakurazaka (桜坂).



Au retour plateau, on découvre la chanteuse d'Enka Mizumori Kaori (水森かおり) qui se console de sa rupture grâce à "l'amour des routes de l'ancien Japon (appelé alors Yamato)", Yamato-ji no koi (大和路の恋) devant un fond d'écran représentant l'ancienne capitale Nara (avec le grand Bouddha du Tôdai-ji, les daims...). Un phénix semble venir par derrière, c'est alors que l'écran et l'escalier s'écartent et elle se retrouve ainsi sur le dos d'un phénix mécanique à plusieurs mètres du sol !
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Mizumori Kaori
When back to the stage, one finds the Enka singer Mizumori Kaori (水森かおり) who finds some reconfort from her heartbreak thanks to the "Love of the Ancient Japan (then called Yamato) roads", Yamato-ji no koi (大和路の恋) in front of an animated screen picturing former capital Nara (with the great Buddha of the Toudai-ji, deers...). A phoenix seems to come from behind her and that's when the screen and the stairs split and she gets standing on the back of a mechanical phoenix several meters above the ground !
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Ikimonogakari x Mizuki Shigeru
C'est ensuite au tour d'Ikimonogakari (いきものがかり) d'entrer en scène, mais l'actualité modifie quelque peu leur programme : alors qu'il était prévu d'avoir logiquement un titre de 2015, la mort le 30 novembre précédent du célèbre mangaka Mizuki Shigeru (水木しげる), auteur notamment de Gegege no Kitarô (ゲゲゲの鬼太郎 - Kitaro le Repoussant en VF, un manga sur les Yôkai, esprits du folklore japonais) et d'œuvres dénonçant les exactions japonaises de la Seconde Guerre Mondiale, les amène finalement à interpréter Arigatô (ありがとう), un titre qu'ils avaient déjà chanté en 2010. En effet, celui-ci avait servi de générique à un drama de la NHK inspiré de l'autobiographie de sa femme, Gegege no Nyôbô (ゲゲゲの女房 - "l'épouse du repoussant"). On peut retrouver ce titre sur leur tout récent Best of sorti pour leurs 10 ans.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - IkimonogakariIt is then the time for Ikimonogakari (いきものがかり), but the news modify somewhat their program: whereas it was expected they sing a 2015 song, the death on November, the 30th, of the famous mangaka Mizuki Shigeru (水木しげる), author in particular of Gegege no Kitarô (ゲゲゲの鬼太郎 , a manga on the Youkai, Japanese folkore spirits) and works denouncing the Japansese exactions during World War 2, makes them perform finally Arigatô (ありがとう), a title they already sang in 2010. Indeed, it was used as a theme song for a NHK drama inspired from the autobiography of his wife, Gegege no Nyôbô (ゲゲゲの女房 - "the spouse of the repelling"). It can be found in their brand new Best of for their 10th anniversary.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Disney Mickey x Perfume x V6
On marque ensuite une trêve avec l'arrivée surprise de Mickey (probablement suite à l'annonce en 2015 de nouvelles extensions à Tokyo Disneyland pour 2017), et la version japonaise de l'hymne de Disney, Hoshi ni negai wo (星に願いを, "Quand on prie la Bonne Etoile") par les 2 représentants d'équipes accompagnés des autres membres de V6 et de Perfume.
There is a truce with the surprising arriving of Mickey (probably following the announce in 2015 of new extensions in Tokyo Disneyland for 2017), and the Japanese version of the Disney anthem, Hoshi ni negai wo (星に願いを, "When you wish upon a star") by the 2 captains along with the other members of V6 and with Perfume.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - TOKIO

Le groupe pop-rock de Johnny's TOKIO, habitués du Kôhaku (plus de 20 participations) encourage le Japon pour les Jeux Olympiques en recyclant son titre de 2003 Ambitious Japan !
The pop-rock band of Johnny's TOKIO, regular guests of the Kouhaku (more than 20 participations) supports Japan for the next Olympic Games by recycling their song of 2003 Ambitious Japan !

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Sheena RingoLa chanteuse Shina Ringo (椎名林檎) reprend son titre de 2015 Nagaku mijikai matsuri (長く短い祭), "un long petit festival" en kimono mais avec une voix auto-tunée pour un effet électro.
The female singer performs her 2015 song Nagaku mijikai matsuri (長く短い祭, "a long short festival") in kimono but with an auto-tuned voice giving an electro style.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - ArashiPuis c'est à nouveau une irruption surprise, de Dark Vador et d'une troupe de clone, puis de R2D2, C3-PO et BB-8, le Kôhaku cédant à la folie Star Wars - Episode 7. D'ailleurs, c'est cosplayés en Jedi que les Johnny's Arashi (嵐), plus gros vendeurs de J-Music en 2015, entre en scène pour un petit medley : sakura et Ai wo sakebe (愛を叫べ, "crie ton amour")  !
Then ther a new surprise with the invasion of Darth Vader and a Clone troop, and after they left, the arrival of R2D2, C3-PO and BB-8, the Kouhaku falling into the Star Wars - Episod 7 fever. As a matter of fact, it is cosplayed as Jedi that the Johnny's Arashi (嵐), best sellers of J-Music in 2015, appear on the stage for a short medley: sakura and Ai wo sakebe (愛を叫べ, "shout your love")  !
On poursuit les surprises avec l'entrée en scène des AKB48, le plus fameux groupe d'Idols féminin de la décennie, qui apparaissent par magie sur une estrade mobile. Mais la plus grosse surprise est pour l'une de ses membres emblématiques, Takahashi Minami (高橋みなみ), qui avait annoncé son départ du groupe pour avril 2016. En effet, 2 de ses amies et anciennes du groupe, Maeda Atsuko (前田敦子) et Ôshima Yûko (大島優子) apparaissent pendant le medley célébrant les 10 ans du groupe : Aitakatta (会いたかった, "je voulais te rencontrer"), Flying get et Heavy rotation avant de finir sur Koi suru Fortune Cookie (恋するフォーチュンクッキー, "le biscuit prédisant la bonne fortune amoureuse") !
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - AKB48
We go on with the surprises through the arrival on stage of the AKB48, the most famous female Idols band of the decade, who appears by magic on a mobile stand. But the biggest surprise is for one of their emblematic members, Takahashi Minami (高橋みなみ), who had announced her leaving the band by April 2016. Indeed, 2 friends of her and former members, Maeda Atsuko (前田敦子) et Ôshima Yûko (大島優子), appear during the medley celebrating the 10 years of the band: Aitakatta (会いたかった, "I wanted to meet you"), Flying get and Heavy rotation before finishing on Koi suru Fortune Cookie (恋するフォーチュンクッキー, "Love's fortune cookie") !

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Exile tribe x E-GirlsOn reste dans les gros groupes, mais côté masculin, avec l'arrivée d'EXILE, qui propose lui aussi un medley commençant par 24 Karats~Gold soul, et se poursuivant en présence des Sandaime J-Soul Brothers, autre groupe d'EXILE Tribe, et des E-girls en back-dancers, avec Rising sun.
We stay with the big bands, but on the male side, with the arrival of EXILE, who proposes too a medley starting with 24 Karats~Gold soul, and going on featuring the Sandaime J-Soul Brothers, another band from EXILE Tribe, et des E-girls as back-dancers, with Rising sun.
Le calme et le recueillement reviennent ensuite avec l'hommage du patineur Hanyû Yuzuru (羽生結弦), champion olympique de patinage artistique en 2014, à sa région natale, le Tôhoku qui avait été touché par le tsunami et l'accident nucléaire de Fukushima en 2011. Il lance la chanson suivante, sur laquelle il avait patiné aux JO: Hana wa saku (花は咲く, "une fleur va éclore"), écrite un an après la catastrophe, et chantée ici par la quasi-totalité des invités et simplement accompagnée au piano par le batteur de X Japan, Yoshiki.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Hana wa sakuCalm and remembrance come back then with the homage of the skating 2014 olympic champion Hanyû Yuzuru (羽生結弦) to his birthplace, Touhoku, which was stroke by the tsunami and nuclear accident of Fukushima in 2011. He launches the following song, on which he had performed at the OG: Hana wa saku (花は咲く, "a flower will bloom"), written one year after the catastroph, and performed here by nearly all the stars and simply accompanied with piano by the X Japan drummer, Yoshiki.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - SuperflyOn reprend ensuite le cours normal avec la première apparition au Kôhaku de la chanteuse pop-rock Superfly pour son titre tie-up d'un drama : Beautiful dont j'avais un peu parlé il y a presque 1 an. Une artiste majeure et à la voix incroyable, qui aurait dû apparaître bien plus tôt dans l'émission !
The normal flow goes on then with the first appearance at Kouhaku of the pop-rock singer Superfly for her tie-up with a drama: Beautiful, about which I had a bit talked nearly 1 year earlier. A major artist with an incredible voice who should have been appeared far earlier in the broadcast !


On apprend que malgré leur promesse en cours d'émission, le groupe de Visual Kei Golden Bomber va encore interpréter pour la 4e fois en... 4 invitations, leur titre phare Memeshikute (女々しくて, "efféminé"). Mais peu importe: avec eux, ce n'est pas la chanson qui compte, mais le délire autour. Cette fois, le batteur se proposait de défier un membre du jury dans un combat de sumô, et c'est tombé sur le comique de manzai Matayoshi Naoki (又吉直樹) qui a connu un grand succès en 2015 avec son premier livre Hibana (火花, "Etincelle"). Kenji Darvish a gagné le combat pour faire sonner la cloche de la nouvelle année, mais c'est lui qui se retrouve sonné, porté tête la première par les vrais sumôtori présents ^^ !
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Golden BomberWe get to know that despite their promise during the broadcast, the Visual Kei band Golden Bomber is going to perform, for the 4th time in... 4 participations, their big hit Memeshikute (女々しくて, "effeminate"). But no matter: with them that's not about the song but about the foolishness around. This time the drummer offers to challenge a member of the jury in a sumo fight, and it was the manzai humorist Matayoshi Naoki (又吉直樹) who met a great success in 2015 with his firts book Hibana (火花, "Spark"). Kenji Darvish won the fight to knock the New Year's bell, but he gets himself knocked out, head against bell, by the real sumotori ^^ !

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Nishino KanaLa chanteuse très populaire (3albums dans les classements en 2015!) Nishino Kana (西野カナ) vient mettre un peu d'ordre avec Torisetsu (トリセツ), "manuel d'instruction"), une chanson presque en forme de comptine pour donner des conseils aux hommes en matière de romantisme. Je ne vois pas pourquoi...
The very popular (3 albums in the charts in 2015 !)singer Nishino Kana (西野カナ) comes and brings back some order with Torisetsu (トリセツ), a song nearly like a nursery rhyme to give men some advice on romantism. I don't see why... 

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Bump Of ChickenPuis on part  à nouveau en duplex au festival Countdown Japan pour retrouver le groupe de rock Bump Of Chicken, pour sa première apparition au Kôhaku, qui interprète Ray, une chanson notamment connue pour avoir été interprétée en duo live avec la star virtuelle du Vocaloid Hatsune Miku. Comme pour Superfly auparavant, c'est une anomalie historique enfin réparée (cf. ma présentation de Tentai Kansoku par exemple).
After that, we left again for a duplex to the Countdown Japan festival to meet the rock band Bump Of Chicken, for their first appearance at Kouhaku, and who performs Ray, a song known in particular for having been performed in duo with the Vocaloid virtual star Hatsune Miku. As for Superfly above, it is an historic anomaly repaired (see my article on Tentai Kansoku for instance).
Ray / BUMP OF CHICKEN
BUMP OF CHICKEN


JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Ishikawa SayuriAu retour dans le NHK Hall, on retrouve la chanteuse d'Enka Ishikawa Sayuri (石川さゆり), 38 participations, avec son premier gros tube dans les années 70, Tsugaru Kaikyô, Fuyugeshiki (津軽海峡・冬景色 "le détroit de Tsugaru, paysage hivernal"), accompagnée d'une bonne dizaine de shamisen. Le détroit de Tsugaru se situe entre Honshu et Hokkaido.
Back to the NHK Hall, we find the Enka singer Ishikawa Sayuri (石川さゆり), 38 participations, with her first hit in the 70s, Tsugaru Kaikyô, Fuyugeshiki (津軽海峡・冬景色 "the strait of Tsugaru, winter landscape"), accompanied by more than 10 shamisen. The Tsugaru strait is located between Honshu et Hokkaido.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Itsuki HiroshiUn autre vétéran lui succède, Itsuki Hiroshi (五木ひろし), 45 participations, avec Chikuma-gawa (千曲川, "la rivière Chikuma"), un titre Enka de 1975. Le fleuve Chikuma porte ce nom dans le préfecture de Nagano où il pend sa source, avant de devenir le fleuve Shinano (信濃川) et de se jeter dans la mer du Japon à Niigata.
Another veteran succeeds to her, Itsuki Hiroshi (五木ひろし), 45 participations, with Chikuma-gawa (千曲川, "Chikuma river"), an Enka song of 1975. The Chikuma river holds this name in the Nagano district were it has got its spring, before becoming the Shinamo river (信濃川) and reaching the Japan sea in Niigata.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - V6Retour à la modernité avec les V6, un groupe moins connu que les autres Johnny's mais qui fêtait ses 20 ans, d'où le fait qu'un de ses membres soit capitaine des blancs. Ils interprètent un petit medley : Music for the people et Ai'nanda (愛なんだ, "l'Amour !?").
Back to modernity with the V6, a less known band than the other Johnny's but who celebrated their 20 years, hence the fact that one of their members was captain of the whites. They perform a small medley: Music for the people and Ai'nanda (愛なんだ, "Love !?").


JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - PerfumePuis ce sont les grandes stars de l'électro-pop, Perfume, qui se lancent dans un show au visuel époustouflant jouant sur la lumière et bénéficiant d'effets spéciaux télévisuels avec la complicité de la NHK, sur l'air de Pick me up.
Then the great stars of electro-pop, Perfume, start a visually outstanding show playing with light and with the help of TV effects from NHK, on the tune of Pick me up.

Ensuite, c'est une trêve pour écouter Komura Sachiko (小村幸子) interpréter le tube Senbonzakura (千本桜, "un millier de cerisiers") en version Enka. Créée à l'origine par un producteur de Vocaloid (VocaP) surnommé Kuro-usaP (黒うさP) avec la voix d'Hatsune Miku, cette chanson fut largement relayée sur les réseaux sociaux comme Nico-Nico Douga avant de rendre célèbre le groupe néo-trad Wagakki Band. Si Komura l'interprète cette année au Kôhaku, c'est parce que la version 4 du logiciel Vocaloid contient précisément un personnage, Sachiko, inspiré par sa voix ! La NHK rend d'ailleurs hommage à Nico-Nico Douga en inondant son écran de commentaires "live" pendant la chanson, comme sur ce réseau de partage de vidéos. On notera aussi que Komura Sachiko se retrouve perchée, comme Mizumori Kaori précédemment, à plusieurs mètres du sol, alors qu'elle n'est plus toute jeune ; une nouvelle mode chez les chanteuses d'enka ?
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Komura Sachiko
Then it is a truce to listen to Komura Sachiko (小村幸子) performing the hit Senbonzakura (千本桜, "thousand cherry trees") in Enka version. Created at the beginning by a Vocaloid Producer (VocaP) called Kuro-usaP ((黒うさP) with the voice of Hatsune Miku, this song was spread on the social networks such as Nico-Nico Douga, before making famous the neo-trad band Wagakki Band. If Komura Sachiko performs it this year at the Kouhaku, it's because the 4th version of the Vocaloid software precisely includes a character, Sachiko, inspired from the singer's voice ! NHK gives a tribute to Nico-Nico Douga by flooding its screen with "live" comments during the song, like on this video sharing network. One would notice too that she gets hanged  up, like Mizumori Kaori before, several meters above the ground, whereas she is no more very young; a new trend among enka female singers ?

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - X Japan
Instant émotion avec les pionniers du Visu X Japan, qui sont introduits par un bref reportage rappelant l'historique du groupe, notamment le suicide du flamboyant guitariste Hide en mai 1998, et leur reformation en 2007. Ils interprètent un medley qui commence d'ailleurs par un hommage à Hide et à leur 1er bassiste, Taiji, qui était parti en 1992 et s'était aussi suicidé en 2011, avec Forever Love en duo par Toshi et Yoshiki au piano, avec l'exposition de la guitare et de la basse des 2 disparus, et la projection d'images d'archives. Puis l'ambiance change du tout au tout avec Born to be free, par l'ensemble du groupe, Yoshiki retrouvant sa batterie. Ce titre fut interprété dès 2010 en live, mais n'est sorti en single numérique qu'en novembre 2015.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - X Japan
Emotion time with the pionners of Visu X Japan, who are introduced by a brief report recalling the band history, particularly the suicide of the exuberant guitarist Hide in May 1998, and their reband in 2007. They perform a medley which starts besides by an homage to Hide and to their 1st bass player, Taiji, who had left the band in 1992 and got suicide too in 2011, with Forever Love in duo by Toshi and Yoshiki playing piano, with the exhibition of the guitar and bass of the 2 disappeared, and a movie projection. The mood changes radically with Born to be free, by the whole band, Yoshiki getting back to his drums. This song was performed as soon as 2010 in live, but was released as a digital single only in November 2015. 

Instant émotion bis avec l'intervention enregistrée de l'actrice la plus primée du cinéma japonais, Yoshinaga Sayuri (吉永 小百合) pour lancer une chanson de Misia en duplex de Nagasaki. Yoshinaga Sayuri, née en avril 1945 à Tokyo, est devenue une figure du mouvement anti-nucléaire et a aussi prêté sa voix au Mémorial d'Hiroshima depuis qu'elle a interprété le rôle d'une geisha survivante de l'explosion dans les années 80. Elle est connue pour lire régulièrement des poèmes pacifistes en général ou sur les bombardements atomiques, parfois accompagnée au piano par Sakamoto Ryûichi (坂本 龍一), célèbre compositeur qui avait mis en musique le poème pacifiste Shinda onna no ko. Outre sa date de naissance et son engagement, l'actrice tient aussi sa légitimité à intervenir dans ce Kôhaku au fait d'avoir remporté en 2015 le prix de littérature Kikuchi Kan, et pour avoir joué la mère défunte d'un survivant de Nagasaki au côté du membre d'Arashi Ninomiya Kazunari (二宮 和也) dans le film Haha to kuraseba (母と暮せば, "si ma mère était à mes côtés") sorti juste 2 semaines plus tôt, et dont la bande-son est d'ailleurs de Sakamoto.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Yoshinaga Sayuri x Ninomiya Kazunari x Sakamoto Ryuichi
Emotion time bis with the recorded speak of the most awarded Japanese movie actress, Yoshinaga Sayuri (吉永 小百合) to launch a song of Misia in duplex with Nagasaki. Yoshinaga Sayuri, born in April 1945 in Tokyo, has become a face of the anti-nuclear movement and lended her voice to the Hiroshima Mémorial since she played the role of a geisha survivor of the bombing in the 80s. She is known for regularly reading pacifist poems in general or on the atomic bombing, sometimes accompanied by Sakamoto Ryûichi (坂本 龍一) at piano, famous composer who had put into music the pacifist poem Shinda onna no ko. Apart of her birth year and her commitments, she got the legitimity to appear in this Kouhaku because she won in 2015 the litterature price Kikuchi Kan, and because she played the dead mother of a survivor of Nagasaki aside a member of Arashi, Ninomiya Kazunari (二宮 和也) in the movie Haha to kuraseba (母と暮せば, "If my mother were by my side") released 2 weeks before, and the soundtrack of which is from Sakamoto.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Misia x Nagasaki
La chanson de Misia est sans doute connue des fans d'animation japonaise, puisqu'il s'agit d'Orphans no namida (オルフェンズの涙, "les larmes des orphelins"), utilisée assez à propos en tant que générique de fin du dessin-animé Mobile-suit Gundam ~ Iron-blooded orphans (機動戦士ガンダム 鉄血のオルフェンズ). Il s'agit d'un titre soul - blues, que la chanteuse interprète au Nagasaki Peace Park.
The song of Misia is probably well known by anime fans, as it is Orphans no namida (オルフェンズの涙, "Orphans' tears"), used quite a propos as an ending of the anime series Mobile-suit Gundam ~ Iron-blooded orphans (機動戦士ガンダム 鉄血のオルフェンズ). It is a soul-blues tune, that the singer performs in the Nagasaki Peace Park.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Miwa AkihiroLa présidente du Kôhaku, Kuroyanagi Tetsuko, intervient au retour plateau pour raconter, un peu stressée, son enfance pendant la guerre, les privations et la nécessiter de travailler, en guise d'introduction de la chanson suivante, par un personnage presque aussi âgé qu'elle, Miwa Akihiro (美輪明宏), survivant de la bombe de Nagasaki où il est née en 1935 ! Ecrivain sous son vrai nom de famille, Maruyama, et chanteur de cabaret où il se produit travesti en robes à paillette et teint en blonde, comme on peut l'apercevoir en bas à droite de la photo d'ouverture, il est engagé tant sur les questions sociales que sur la critique de la guerre. La chanson qu'il interprète ici, Yoitomake no uta (ヨイトマケの唄, qu'on pourrait transcrire en "chanson de la manut'"), est la seule pour laquelle il abandonne son costume de cabaret flamboyant, retrouve ses cheveux naturellement noirs et porte un uniforme scolaire ou un costume sombre. En effet, il l'avait écrite exprès pour avoir à son répertoire une chanson à destination des pauvres et des ouvriers sans qualification, après s'être retrouvé par erreur dans une ville minière où il s'était senti un peu gêné d'apparaitre de manière aussi exubérante.
Honnêtement, je n'avais pas spécialement apprécié sa reprise en japonais de l'Hymne à l'amour de Piaf l'année précédente car il a tendance à forcer son vibrato d'Enka. Mais là, il s'agit littéralement d'une "chanson à texte" saisissante, dans laquelle il joue plusieurs personnages, racontant l'histoire d'un fils de "yoitomake" donc, une femme contrainte à un travail de force sur les chantiers à cause d'un mari trop pauvre ou infirme, (voire absent ou mort à la guerre), moqué à l'école mais qui va tout faire pour devenir ingénieur afin de rendre honneur aux efforts de sa mère.

The president of the Kouhaku, Kuroyanagi Tetsuko, makes a speech back to the stage to tell, a bit stressed, her childhood during war, the deprivations and the necessity to work, as an introduction to the next song, by a person nearly as old as her, Miwa Akihiro (美輪明宏), survivor of the Nagasaki bombing where he was born in 1935 ! Writer under his real last name, Maruyama, and cabaret singer where he performs cross-dressed with a sparkling dress and blond-haired, as one can see on the down-right corner of the opening picture, he is engaged on the social questions as well as on the war criticism. The song he performs here,  Yoitomake no uta (ヨイトマケの唄, I don't know what would be a good equivalent in English, maybe "song of the female docker"), is the lone for which he gives up his cabaret costum, goes back to his natural black hairs and wears a school uniform or a dark suit. Indeed he had written in purpose to have in his repertory a song destined to the poors and the underqualified workers, after being in error in a mining city where he found a bit ashamed to appear in such an exhuberant manner.
Honestly, I didn't well appreciate his Japanese cover of Piaf's Hymne à l'amour the year before because he tends to force his Enka vibrato. But here it is litteraly a gripping "text song" in which he plays several characters, telling the story of a "yoitomake" son, a woman who must make hard jobs on sites because of a too poor or disabled (or gone, or dead at war) husband, mocked at school but who will do all his best to become an engineer in order to pay honor to his mother's efforts. 
BRAVA DIVA MIWA / Akihiro Miwa
Akihiro Miwa


JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - RebeccaOn enchaîne ensuite avec une séquence nostalgie et tout d'abord avec une première invitation "pour l'ensemble de leur œuvre" du groupe pop - new wave des années 80 Rebecca (レベッカ), qui se reforment occasionnellement depuis les années 90. Ils chantent ici leur plus gros succès, vieux de 30 ans, Friends (フレンズ) mais la voix de la chanteuse n'a pas trop bougé depuis.
We go on then with a nostalgia sequence and first of all with a first appearance "for their carre as a whole" of the pop-new wave band of the 80s Rebecca (レベッカ), who rebands occasionally since the 90s. They sing here their biggest hit, 30 years old, Friends (フレンズ) but the singer's voice is quite the same as at that time.
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Imai MikiC'est ensuite le tour d'Imai Miki (今井美樹), introduite par la capitaine rouge Ayase Haruka. Celle-ci raconte qu'elle a été marquée par son tournage d'un drama de 2013 sur Fukushima et le tsunami du Tôhoku dont on allait commémorer les 5 ans. A cette époque, une chanson lui a semblé correspondre à ce qu'elle voyait : Piece of my Wish, ballade de 1991 de la chanteuse.
Then it is the time for Imai Miki (今井美樹), introduced by the red captain, Ayase Haruka. She explains that she was stroke by her play of a drama in 2013 about Fukushima and the tsunami of Touhoku nearly 5 years ago. At this time, a song seemed to correspond to her experience: Piece of my Wish, ballad of 1991 by this singer. 

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - SMAPLe capitaine blanc, Inohara Yoshihiko lance quant à lui ses "sempai" Johnny's du groupe SMAP via un duplex avec des participants d'une ville du Tôhoku d'un concours de chants populaire qu'ils co-animent. Ils chantent un medley : Triangle et Otherside.
The white captain Inohara Yoshihiko launches his "sempai" Johnny's of the band SMAP with a duplex with the participants of a Touhoku city to a popular song contest that they co-animate. They sing a medley: Triangle and Otherside.



JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Mori ShinichiOn poursuit la séquence avec l'annonce émouvante, en présence des artistes d'Enka, de la dernière apparition de Mori Shinichi (森進一) au Kôhaku suivant son souhait, alors qu'il fête ses 50 ans de carrière. De fait, il compte avec cette 66e émission pas moins de 48 participations d'affilé et était qualifié de "visage du Kôhaku" ! Il interprète O-fukuro-san (おふくろさん, "ma mère").
The nostalgia sequence goes on with the moving announce, in presence of the Enka artists, of the last appearance of Mori Shinichi (森進一) at Kouhaku as he wishes and whereas he is celebrating his 50 years of career. As a matter of fact, he cumulates with this 66e edition not less than 48 participations in a row and was called "the face of the Kouhaku" ! He performs O-fukuro-san (おふくろさん, "my  mother").
JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Takahashi MarikoEnsuite c'est la chanteuse Takahashi Mariko (髙橋 真梨子) née à Hiroshima de parents rescapés, mais dont le père, musicien de jazz, mourra prématurément de ses séquelles, qui commence un medley par un titre de 1973 qu'elle avait chanté en tant que membre du groupe folk-jazz Pedro & Capricious, Go-ban gai no Marî he (五番街のマリーへ, "A Marie de la 5e Avenue"). Puis c'est Momoiro Toiki (桃色吐息, "Soupir rose-pêche"), une ballade kayôkyoku avec des relents de rhumba nostalgique.
Then comes Takahashi Mariko (髙橋 真梨子) born in Hiroshima from survivors parents, but whose father, jazzman, would soon die of his sequels, and she sarts a medley with a song of 1973 that she had performed as a member of the folk-jazz band  Pedro & Capricious, Go-ban gai no Marî he (五番街のマリーへ, "To Marie of the 5th Avenue"). Then it's Momoiro Toiki (桃色吐息, "peach-pink sigh "), a kayôkyoku ballade with some nostalgic rhumba tune.

JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Kondo Matchy MasahikoEn dernier pour les blancs, on retrouve le chanteur pop-rock, ex-Idol bien que toujours chez Johnny's, et même pilote de course à l'occasion, Kondô Masahiko (近藤真彦) pour ses 35 ans de carrière. Il est aussi connu sous le surnom Matchy, avec lequel il a chanté un générique de Naruto Shippuden... Ici il chante, entouré de la plupart des artistes, Gingira-Gin ni sarigenaku (ギンギラギンにさりげなく, qu'on pourrait transcrire en "Naturellement Bling-Bling (ou tape-à-l'œil)").
At last for the white, it is the pop-rock singer, ex-Idol yet still under Johnny's label, and even racing pilot, Kondou Masahiko (近藤真彦) for his 35 years of career. He is also known as Matchy, nickname with which he sang a tie-up of Naruto Shippuden... Here he performs, with most of the artists around him, Gingira-Gin ni sarigenaku (ギンギラギンにさりげなく, that could be transcripted as "Naturally Bling-Bling").



JMusic-Hits.com Kouhaku 2015 - Matsuda SeikoEt on termine par les rouges avec la grande ex-Idol des années 80, avec 35 ans de carrière aussi, Mastuda Seiko (松田聖子) qui interprète son titre emblématique, Akai sweet pea (赤いスイートピー, référence à l'azuki qu'on pourrait transcrire en "mon sucre d'orge" ^^).
And we finish with the reds and the great ex-Idol of the 80s, with a 35-year career as well, Mastuda Seiko (松田聖子) who performs her emblematic track, Akai sweet pea (赤いスイートピー, a a reference to azuki, that could be transcripted as "sweet honey" ^^).

Après une dernière séance de vote, ce sont les rouges qui l'emportent, avec plus de 356 000 voix contre plus de 346 000. Après la remise du trophée à Ayase Haruka, tout le monde entonne Hotaru no hikari (蛍の光), version japonaise de "Ce n'est qu'un au revoir" (musique écossaise à l'origine, Auld lang syne).
After a last vote, the winners are finally the reds, with more than 356 000 voices against more than 346 000. After the trophy remittance to Ayase Haruka, everybody sings Hotaru no hikari (蛍の光), the Japanese version of Auld lang syne (the traditional Scottish tune).
JMusic-Hits.com 66th Kouhaku uta gassen

Source: NHK screenshots, Kouhaku official site, Wikipédia, http://zokugo-dict.com/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire